Etude européenne – Le cancer coûte cher au Luxembourg

Publié

Étude européenneLe cancer coûte cher au Luxembourg

LUXEMBOURG - Le Grand-Duché est le pays avec l'Allemagne qui dépense le plus pour lutter contre le cancer dans l'Union européenne, selon une étude publiée ce lundi.

La lutte contre le cancer au Luxembourg se chiffre à 184 euros par personne et par an.

La lutte contre le cancer au Luxembourg se chiffre à 184 euros par personne et par an.

184 euros par personne et par an, c'est ce que coûte le cancer au Luxembourg. Avec l'Allemagne, c'est le pays qui dépense le plus dans l'Union européenne. L'étude britannique publiée ce lundi par la revue The Lancet précise également que les 27 pays ont dépensé 126 milliards d'euros en 2009. Cette étude prend en compte le poids économique des dépenses de santé, mais aussi les coûts liés aux absences, aux invalidités et au temps consacré par les proches. Si l'UE dépense en moyenne l'équivalent de 102 euros par citoyen pour ses dépenses de santé sur le cancer, les disparités sont fortes d'un pays à l'autre.

52 euros par personne en Roumanie, 97 euros en France et 171 euros en Allemagne, qui arrive juste derrière le Luxembourg. Les dépenses liées au cancer sont nettement plus importantes aux États-Unis, souligne l'étude, avec un total de 157 milliards d'euros (202 milliards de dollars) pour 2008, selon une évaluation qui excluait les soins des proches et les journées de travail perdues, soit 196 euros (255 dollars) par personne. À titre de comparaison, les maladies cardiovasculaires auraient un coût global plus élevé en Europe avec 195 milliards d'euros (selon une autre étude), même si le poids en terme de perte de productivité est plus important pour le cancer.

4% des dépenses de santé de l'Europe

Les estimations des chercheurs ont porté sur 2009, année la plus récente où des chiffres complets étaient disponibles, et s'est appuyée sur 150 sources différentes. «60% du fardeau économique concerne des dépenses hors santé, avec presque 43 milliards d'euros de pertes en productivité attribuées aux décès prématurés», selon l'article. L'étude a évalué à 9,43 milliards d'euros les 83 millions de journées de travail perdues dans l'UE en raison de congés maladie ou d'incapacités au travail entraînés par les cancers.

L'étude comptabilise également quelque 3 milliards d'heures de «soin» aux malades, prodigués par les amis et les familles avec une évaluation globale pour ce temps consacré par les proches à 23,2 milliards d'euros. Les dépense de soins pour le cancer dans l'UE, évaluées à 51 milliards d'euros, représentent 4% des dépenses totales de santé dans l'Europe des 27. Sur ce total, les dépenses hospitalières sont les plus lourdes (28,4 milliards d'euros), devant le coût des médicaments (13,6 milliards).

(L'essentiel Online avec afp)

Ton opinion