Santé – Le cancer en légère hausse au Luxembourg

Publié

SantéLe cancer en légère hausse au Luxembourg

LUXEMBOURG - La Fondation cancer milite pour la création d'un centre anticancéreux dans le pays, très précieux dans le contexte actuel.

«Le cancer au Luxembourg est en légère hausse», confie Martine Neyen, directrice de la Fondation cancer.

«Le cancer au Luxembourg est en légère hausse», confie Martine Neyen, directrice de la Fondation cancer.

L'essentiel

«Le cancer au Luxembourg est en légère hausse», confie Martine Neyen, directrice de la Fondation cancer. 2 487 cas ont été recensés en 2012, contre 2 428 en 2011 (1 338 hommes et 1 149 femmes). Des chiffres en partie inexacts car les enfants sont traités à l'étranger, faute de structures appropriées dans le pays. «Nous avoisinons les 3 000 cas par an, soit 2% environ de la population».

Le cancer de la prostate chez l'homme, celui du sein chez la femme sont les plus fréquents mais pas les plus meurtriers. En tête chez l'homme, les cancers des poumons et du côlon. «Chez la femme, ceux du sein et du poumon». Les causes de cette augmentation des cancers? En premier lieu le vieillissement de la population.

Mortalité en baisse

Les progrès de la recherche, les détections de plus en plus précoces, la prévention expliquent également cette hausse. La mortalité, elle, est en baisse. «Pour les mêmes raisons! La médecine a progressé, les traitements sont plus efficaces». Le Luxembourg a pris le programme à bras-le-corps, dans un contexte européen mais aussi au niveau national avec le plan cancer (2014), qui fédère tous les partenaires. Un Institut national du cancer - une sorte de banque de données sur les traitements, les patients... - a été créé il y a trois mois.

Mais la Fondation cancer réclame un centre anticancéreux dans le pays, rassemblant spécialistes, moyens médicaux, aujourd'hui éclatés sur les différents centres hospitaliers du pays.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Ton opinion