Au Luxembourg – Le cannabis thérapeutique sera bientôt autorisé

Publié

Au LuxembourgLe cannabis thérapeutique sera bientôt autorisé

LUXEMBOURG - Le gouvernement a décidé de légaliser le cannabis thérapeutique, a annoncé vendredi, le Premier ministre, Xavier Bettel.

Le cannabis thérapeutique pourra être utilisé «dans des situations exceptionnelles».

Le cannabis thérapeutique pourra être utilisé «dans des situations exceptionnelles».

Illustration

«Le gouvernement a donné son accord de principe à la ministre de la Santé» pour préparer un projet de loi autorisant le cannabis médical, a indiqué vendredi après-midi, le Premier ministre, Xavier Bettel, lors d'un briefing sur le Conseil de gouvernement de vendredi matin. Le cannabis thérapeutique pourra être utilisé «dans des situations exceptionnelles», a précisé le chef du gouvernement.

Il pourra ainsi être prescrit aux patients souffrant d'un cancer, pour soulager les douleurs liées, notamment, à la chimiothérapie, ou à ceux atteints par la sclérose en plaque, afin de lutter contre les spasmes musculaires. «Les besoins existent et il y a des expériences dans plusieurs autres pays, comme les Pays-Bas, la République tchèque, l'Italie, l'Allemagne...», a expliqué Xavier Bettel.

Un plan de gestion des déchets

Les détails du projet seront précisés dans les semaines à venir par la ministre de la Santé, Lydia Mutsch. Selon le Premier ministre, «il y aura des conditions strictes de prescription, par l'oncologue par exemple...». Les produits ne seront en outre pas disponibles n'importe où, mais uniquement dans les pharmacies des hôpitaux. Une instance centrale devra surveiller l'utilisation de ce cannabis thérapeutique.

Parmi les autres projets validés ce vendredi matin par le gouvernement, figure un plan national de gestion des déchets. Celui-ci vise, explique le chef du gouvernement, à «réduire la quantité de déchets produits au Luxembourg». Toute la chaîne, depuis l'emballage des produits jusqu'au tri dans les foyers, est concernée. Des marges de progressions sont ainsi possibles pour le tri des déchets dans les appartements. Le plan concerne aussi les déchets alimentaires, à commencer par les cantines des écoles.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion