En France – Le cargo coincé en Corse a été dégagé
Publié

En FranceLe cargo coincé en Corse a été dégagé

Un cargo s'était échoué il y a quelques jours dans une réserve naturelle de Bonifacio. Il a été remorqué et dégagé des rochers ce vendredi.

Le cargo qui s'était échoué dans la nuit de samedi à dimanche, au cœur de la célèbre réserve naturelle de Bonifacio (sud), au large de l'île française de Corse, a été dégagé vendredi matin, a annoncé la préfecture maritime de Méditerranée.

L'opération, «particulièrement délicate» selon un communiqué de la préfecture maritime, s'est achevée vers midi vendredi. Dans la matinée, le navire a d'abord été sollicité «de manière très progressive» par une remorque, avant d'être complètement dégagé des rochers dans lesquels il était coincé. Il est en cours de remorquage vers la baie de Sant' Amanza, toujours à Bonifacio, selon la préfecture.

38 tonnes de carburant pompées

Le Rhodanus, qui transportait 2 650 tonnes de bobines d'acier, s'est échoué dans la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio en dépit des appels répétés, pendant environ 50 minutes, des garde-côtes. L'accident n'a pas provoqué de pollution selon les autorités françaises.

La manœuvre de déséchouement a été validée dans la nuit de jeudi à vendredi par le préfet maritime, a indiqué à l'AFP la porte-parole de la préfecture maritime de Méditerranée, Christine Ribbes, «une fenêtre d'opportunité» météorologique ayant été identifiée entre vendredi et lundi.

La veille, le pompage des 38 tonnes de carburant avait été effectué. Après le retrait de ce dispositif de pompage et du barrage anti-pollution installé autour du navire, les plongeurs de la marine nationale ont inspecté sa coque.

Dimanche vers 3h, le bateau battant pavillon d'Antigua-et-Barbuda, avec à son bord sept membres d'équipage, devait pénétrer dans les célèbres Bouches de Bonifacio, haut lieu touristique français, mais avait poursuivi sa route vers la côte en dépit de multiples appels. Un «défaut de veille a été déterminant» dans la survenue de l'échouement du cargo, avait indiqué lundi, le ministère français de la Transition écologique.

Le commandant du navire et le chef de quart du cargo sont poursuivis notamment pour non-respect des règles d'abordage et ont été convoqués devant le tribunal maritime, le 7 février, a annoncé jeudi, le procureur de la ville de Marseille (sud-est).

(L'essentiel/afp)

Ton opinion