France/Luxembourg – Le cas Macron divise les politiques du Luxembourg
Publié

France/LuxembourgLe cas Macron divise les politiques du Luxembourg

STRASBOURG/LUXEMBOURG - Le discours d'Emmanuel Macron au Parlement européen a été diversement apprécié, selon les bords politiques au Luxembourg.

David Wagner (déi Lénk) a critiqué Emmanuel Macron, qui a été salué par Charles Goerens (DP).

David Wagner (déi Lénk) a critiqué Emmanuel Macron, qui a été salué par Charles Goerens (DP).

Le discours d'Emmanuel Macron au Parlement européen, à Strasbourg, mercredi, a été le théâtre de vives oppositions entre le président et les eurodéputés français venus jouer une scène de la campagne présidentielle française dans l'hémicycle européen. «La présidence française de l'UE ne doit pas être un marchepied électoral, je pense que vous avez tout à fait raison», avait adressé le chef de l'État à Manon Aubry (La France Insoumise), qui lui avait fait le même reproche auparavant...

«Un vrai leader européen»

Quid des Luxembourgeois au milieu de ces divisions? Si les élus CSV et Déi Gréng n'ont fait aucun commentaire sur les réseaux sociaux sur ce sujet, le DP Charles Goerens a tissé les louanges au président français: «Emmanuel Macron est un europhile et un vrai leader européen, qui malgré les critiques, apporte de nouvelles idées au débat. Sa vision consiste à renforcer la loi et les valeurs européennes. Je suis à ses côtés et soutiens son combat pour une Europe plus inclusive, écologique et amicale», a tweeté l'eurodéputé, également membre du groupe Renew.

Moins élogieux mais également positif dans son commentaire, le socialiste Marc Angel s'est félicité de voir plusieurs idées de son groupe (l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen) reprises par la France à la présidence de l'UE: «Un salaire minimum et décent au niveau européen, l'abolition des écarts de salaires entre hommes et femmes et une protection sociale et des droits pour les travailleurs des plateformes numériques», liste-t-il.

«Il se prend pour le Roi soleil»

Dans une interview accordée à L'essentiel il y a un mois, le Premier ministre Xavier Bettel (DP) avait expliqué entretenir «des relations de confiance et d'amitié, franches et sincères» avec Emmanuel Macron. «Je peux assurer aux Français qu'il sait défendre les intérêts de la France au niveau européen, sans pour autant écraser ses voisins».

Des félicitations qui tranchent avec le point de vue de David Wagner (déi Lénk). L'ex-député luxembourgeois qui avait conduit la liste de la gauche aux européennes n'a pas ménagé le président français: «La dernière fois que je l'ai vu combattre, c'était contre les travailleurs de son pays et pour la classe dirigeante. Il se prend pour le Roi soleil, agit comme Napoléon III et ressemble de plus en plus à Louis XVI». Des références historiques que ne devrait pas goûter M. Macron...

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion