Ligue 2: Le cauchemar continue pour Metz: un quatrième rouge

Publié

Ligue 2Le cauchemar continue pour Metz: un quatrième rouge

L'arbitre du match Metz-Guingamp ne s'est pas contenté d'expulser trois Messins, mais quatre avec un carton rouge infligé à Niane, après le coup de sifflet final. Acteurs et observateurs dénoncent «une parodie d'arbitrage».

Pierre Gaillouste a expulsé quatre joueurs de Metz.

Pierre Gaillouste a expulsé quatre joueurs de Metz.

Trois expulsés, deux penaltys, un match arrêté et une défaite 6-3 après avoir mené 3-1. Les supporters Grenats pensaient en avoir fini avec leur cauchemar de lundi soir contre Guingamp, à l'occasion de la 8e journée de Ligue 2. C'était sans compter sur la propension de l'arbitre, Pierre Gaillouste, à dégainer les cartons rouges plus vite que son ombre.

Après avoir exclu Boubacar Kouyaté pour contestation, le gardien Alexandre Oukidja pour une faute plus que contestable et Danley Jean-Jacques pour un tacle assassin, l'officiel a en plus infligé un carton rouge à l'attaquant Ibrahima Niane… après le coup de sifflet final. Sorti avant la pause pour permettre au gardien remplaçant Ousmane Ba d'entrer au jeu, l'avant-centre aurait aussi perdu ses nerfs à la fin du match.

Rarement une prestation arbitrale a été autant critiquée. Lundi soir, journalistes et observateurs dénonçaient notamment «une parodie d'arbitrage» et demandaient à la direction technique de réagir.

Du côté des acteurs de la rencontre, le capitaine messin Mathieu Udol déplorait à la mi-temps un arbitrage «incompréhensible». En conférence de presse d'après-match, l'entraîneur messin Laszlo Bölöni a estimé que M. Gaillouste avait fait perdre le match au FC Metz: «Il a fait son show (…) Prends ton sifflet et mets-le quelque part, qu'on ne le revoie pas, et oublie-le (…) Oukidja est expulsé pour rien du tout, zéro erreur, et il va prendre quatre matches, ou cinq... Et celui-là (l'arbitre), il va être à la maison, tranquille», a pesté le coach roumain.

Même l'entraîneur de Guingamp a confié à l'issue du match n'avoir «jamais vécu ça».

(th)

Ton opinion

0 commentaires