Etats-Unis – Le chantier d’un oléoduc déchaîne les passions

Publié

États-UnisLe chantier d’un oléoduc déchaîne les passions

Des membres de la communauté amérindienne et des écologistes, dont l’actrice Jane Fonda, ont perturbé le chantier d’un oléoduc dans le Minnesota. Le projet menacerait des rivières.

Aux cris de «Stop Line 3», plusieurs centaines de manifestants ont entravé, lundi,  le chantier avant d’être délogés par la police.

Aux cris de «Stop Line 3», plusieurs centaines de manifestants ont entravé, lundi, le chantier avant d’être délogés par la police.

AFP

Des militants écologistes et des membres de la communauté amérindienne ont bloqué pendant plusieurs heures, lundi, le chantier de construction d’un oléoduc controversé dans le Minnesota, dans le nord des États-Unis, protestant contre les menaces sur l’environnement de ce pipeline entre le Canada et les États-Unis.

Aux cris de «Stop Line 3» et au son de tambours tribaux, plusieurs centaines de manifestants, dont l’actrice et militante écologiste Jane Fonda, ont entravé le chantier à Lake Itasca, avant d’être délogés par la police.

Fuites dans les rivières?

Construit par la société canadienne Enbridge, l’oléoduc Line 3 transporte du pétrole issu de sables bitumineux depuis Edmonton, dans la province canadienne de l’Alberta, jusqu’aux raffineries de Superior, dans le Wisconsin.

Mais le nouveau tracé, qui doit permettre d’augmenter les volumes transportés, est contesté dans le Minnesota par des communautés amérindiennes, qui dénoncent la menace de fuites dans les rivières locales, dévastatrices pour leur mode de vie. Elles protestent contre une violation des traités signés avec le gouvernement américain et demandent au président Joe Biden de révoquer les permis d’Enbridge.

«Nous avons besoin d’eau pure»

«Enbridge ne devrait pas construire un oléoduc de remplacement qui traverse l’État du Minnesota et des rivières. Compte tenu du risque pris pour le construire, j’accepte de prendre le risque de l’arrêter», a déclaré Josiah Hanka, un militant écologiste. «Nous avons besoin d’eau, nous avons besoin d’eau pure, et pas mélangée à du pétrole», a ajouté Mary Rosenberg, une autre manifestante.

Fin avril, Enbridge avait indiqué qu’environ la moitié de Line 3 était déjà construite.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion