Attentat de Berlin – Le chauffeur polonais tué enterré dans son village

Publié

Attentat de BerlinLe chauffeur polonais tué enterré dans son village

Lukasz Urban, 37 ans, a été tué par Anis Amri qui s'est emparé de son camion pour le jeter dans un marché de Noël.

Le président polonais Andrzej Duda et des centaines de compatriotes ont assisté vendredi à l'enterrement du chauffeur polonais dont le camion a servi à commettre l'attaque sur un marché de Noël à Berlin le 19 décembre. Il compte parmi les 12 morts de l'attentat. Lukasz Urban, 37 ans, était père d'un adolescent. L'attentat au camion-bélier a été revendiqué par l'organisation Etat islamique.

Le président Duda a déposé une couronne de fleurs et s'est incliné devant le cercueil à l'issue d'une messe célébrée dans la petite église de Banie, un village du nord-ouest de la Pologne situé à 15 km de la frontière allemande. Des centaines de camionneurs polonais ont eux fait résonner les klaxons de leurs poids-lourds à travers tout le pays au moment des obsèques. Quelque 120 camions devaient converger dans l'après-midi vers Banie, pour marquer la solidarité avec la victime ainsi que sa femme Zuzanna et son fils Adam, 17 ans.

Tué avant l'attentat

Le caractère généreux du camionneur a été évoqué tant par l'évêque Henryk Wejman dans son homélie que par des proches venus lui dire adieu. Le camionneur avait été tué par balles avant l'attentat, contrairement à une hypothèse avancée dans un premier temps par les médias allemands selon laquelle il aurait fait dévier le camion au moment du massacre et sauvé des vies de passants.

Le parquet fédéral allemand a confirmé jeudi que c'est le système de freinage automatique du poids lourd qui avait arrêté la course mortelle du camion après 70 à 80 mètres, évitant «des conséquences encore pires». La veuve du chauffeur et son fils vont recevoir une pension de l'Etat, a annoncé la Première ministre polonaise, Beata Szydlo. Une collecte organisée sur internet par un chauffeur routier britannique a déjà permis de récolter plus de 177 000 livres sterling. L'auteur présumé de l'attaque, un Tunisien de 24 ans, Anis Amri, a été tué par la police italienne lors d'une fusillade près de Milan vendredi dernier.

(L'essentiel/nxp/ats)

Ton opinion