Au Canada – Le chef amérindien brutalisé ne sera pas poursuivi
Publié

Au CanadaLe chef amérindien brutalisé ne sera pas poursuivi

Une vidéo montrait que le chef autochtone avait été plaqué au sol et frappé lors de son arrestation, qui avait été jugée «choquante» par le Premier ministre, Justin Trudeau.

Les poursuites contre un chef autochtone au Canada, dont la vidéo de l'arrestation brutale par la police avait été jugée «choquante» par le Premier ministre Justin Trudeau, ont été abandonnées, ont fait savoir ses avocats mercredi. Le chef de la tribu Chipewyan Allan Adam, qui était poursuivi pour avoir résisté à son arrestation, a dit qu'il espérait que son expérience inciterait la Gendarmerie royale du Canada à «faire les changements nécessaires» dans la manière dont ses agents interagissent avec des personnes autochtones ou de couleur.

«Nous avons tous vu la vidéo choquante de l'arrestation du chef Adam et nous devons faire la lumière sur cette question», avait déclaré M. Trudeau le 12 juin. Les images, filmées et diffusées par la police elle-même, montrent un policier fédéral de la Gendarmerie royale se précipitant sur Allan Adam alors qu'il sort de sa voiture, avant de le plaquer violemment à terre et de le frapper au visage.

«Nous devons changer tout cela»

«Nous savons qu'il ne s'agit pas d'un incident isolé», avait insisté le Premier ministre, «trop de Canadiens noirs ou autochtones ne se sentent pas en sécurité face à la police». «C'est inacceptable et en tant que gouvernement, nous devons changer tout cela».

Cette arrestation était survenue dans un contexte de manifestations dénonçant le racisme et les violences policières, dans le cadre du vaste mouvement de protestation provoqué par la mort de l'Afro-Américain George Floyd à Minneapolis, une ville américaine à quelques centaines de kilomètres du Canada.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion