En Libye – Le chef du comité olympique enlevé

Publié

En LibyeLe chef du comité olympique enlevé

Le président du Comité olympique libyen a été enlevé par des hommes armés, dimanche à Tripoli. Les ravisseurs ont prétendu faire partie de l'armée.

Nabil Elalem, le président du Comité olympique libyen, a été enlevé par trois hommes vêtus d'uniformes militaires.

Nabil Elalem, le président du Comité olympique libyen, a été enlevé par trois hommes vêtus d'uniformes militaires.

dr

Nabil Elalem se trouvait dans sa voiture avec un collaborateur quand deux véhicules transportant des hommes vêtus d'uniformes militaires se sont interposés, a-t-on appris auprès de ses collègues. «Ils lui ont dit qu'on avait besoin de lui et qu'il devait les suivre. Il a demandé s'il pouvait prendre son téléphone et son ordinateur portable, puis les deux voitures sont parties avec lui», a expliqué l'un de ses collègues nommé Arafat Djouane.

Selon Ezzedine Djournaz, porte-parole du Comité, ses ravisseurs, au nombre de huit ou neuf, ont prétendu appartenir à l'armée et se sont adressés à lui «poliment». «Nous condamnons ce genre d'actions. Quels qu'en soient les auteurs, ce sont des criminels. C'est contraire à la révolution. Cela nous ramène à la culture de Kadhafi», a déploré Fethi Tarbel, ministre de la Jeunesse et des Sports, réclamant sa libération immédiate.

Près d'un an après le renversement du «guide» et de son régime, une myriade de milices ayant contribué à la révolution refusent toujours de déposer les armes et défient l'autorité du Conseil national de transition (CNT), qui assure l'intérim.

(L'essentiel Online/ats)

Ton opinion