Au Luxembourg – Le CHEM suspend les visites à cause d'Omicron
Publié

Au LuxembourgLe CHEM suspend les visites à cause d'Omicron

ESCH-SUR-ALZETTE - L'hôpital du sud a annoncé vendredi la suspension des visites en raison de l'explosion du variant Omicron.

Le CHEM suspend les visites.

Le CHEM suspend les visites.

Editpress/Fabrizio Pizzolante

Le variant Omicron n'est pas sans impact sur le fonctionnement des hôpitaux. Ainsi, le Centre hospitalier Émile-Mayrisch (CHEM) indique ce vendredi que l'explosion de ce variant a causé «un nombre significatif de mini-cluster au sein de nos établissements» situés à Esch-sur-Alzette, Niederkorn et Dudelange.

Dans le même temps, le phénomène «a provoqué une augmentation sans précédent de cas de Covid-19 parmi notre personnel soignant et médical, nous obligeant à fortement réorganiser les équipes pour compenser les personnes absentes», écrivent les responsables de l'hôpital dans un communiqué.

«Pression supplémentaire»

En outre, le nombre de patients hospitalisés avec le Covid a augmenté, ils sont désormais plus de 50 au CHEM. Et ils «nécessitent des soins lourds et des précautions particulières ajoutant ainsi une pression supplémentaire inédite sur notre personnel».

Du coup, «malgré des contrôles stricts actuellement à nos entrées, la direction du CHEM a pris la décision de suspendre complètement toutes les visites afin de minimiser le risque de contamination supplémentaire (...) pour garantir la sécurité de nos patients et de notre personnel». Une décision qui prend effet immédiatement et jusqu'à nouvel ordre. Seules exceptions: le papa à la maternité, deux visiteurs en même temps pour les visites pédiatriques (de 15h à 19h) et les visites aux patients en fin de vie, 24h/24 sur accord médical uniquement.

Selon les informations de L'essentiel, les visites sont toujours autorisées dans les unités du Centre hospitalier du Nord (CHdN), à Ettelbruck et Wiltz tout comme aux Hôpitaux Robert Schuman (HRS), à Luxembourg-Ville.

(L'essentiel)

Ton opinion