Au Luxembourg – Le choix du vaccin alimente encore les polémiques

Publié

Au LuxembourgLe choix du vaccin alimente encore les polémiques

LUXEMBOURG - L'AMMD réfute les critiques de la Patiente Vertriedung sur le processus de vaccination.

Seule une des quatre contre-indications répertoriées peut amener un patient à changer de vaccin.

Seule une des quatre contre-indications répertoriées peut amener un patient à changer de vaccin.

«Un manque de transparence» dans le processus de vaccination, «des décisions arbitraires» prises par les médecins vaccinateurs, «sans tenir compte de l’avis des médecins traitants»: la Patiente Vertriedung et l’Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC) ont jeté un sacré pavé dans la mare, mardi.

«Il est possible de switcher de l'un à l'autre»

Résultat: «Beaucoup refusent de recevoir un vaccin déconseillé par leur médecin». Guillaume Steichen, secrétaire général de l’Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD) se dit «très étonné» par ces critiques. Car pour lui, la procédure est limpide: «Il suffit au patient et à son médecin de cocher la case ad hoc relative à une allergie dans le pré-questionnaire envoyé en amont de l’invitation à la vaccination».

Ainsi, le médecin vaccinateur présent au centre de vaccination pourra trouver, le cas échéant, une alternative. En fait, «toutes les contre-indications sont formellement établies», précise le Dr Steichen, «seuls quatre produits très rares sont concernés, deux sont contenus dans le vaccin Moderna, un dans le Pfizer/BioNTech et un dans l’AstraZeneca. Il est ainsi possible de switcher de l'un à l'autre».

(Jean-François Colin/L'essentiel)

Ton opinion