Publié

Plat de légumesLe chou de Bruxelles, nutritif et savoureux

C'est l'hiver. L'occasion de découvrir ou de redécouvrir le chou de Bruxelles, ses secrets et son incomparable saveur.

Parfois boudés par les enfants, les choux de Bruxelles sont des légumes savoureux et nutritifs.

Parfois boudés par les enfants, les choux de Bruxelles sont des légumes savoureux et nutritifs.

Tout le monde ou presque connaît le chou de Bruxelles, un aliment que l'on retrouve évidemment dans de nombreuses assiettes durant la saison d'hiver. Le chou de Bruxelles, que l'on mange à partir du mois d'octobre, jusqu'au mois de mars (pour des variétés dites tardives), est une espèce de chou de la famille des Brassicaceae, cultivé pour ses bourgeons qui forment de petites têtes pommées.

Son origine

Historiquement, il était cultivé au XIVe siècle à Bruxelles, dans la capitale belge. Les maraîchers du quartier de Saint-Gilles le faisaient pousser dans les remparts, qui à l'époque étaient riches en friches et en marais.

Le saviez-vous?

Saviez-vous que ce légume qui réclame trois mois de culture pousse en hauteur? À l'image d'une grappe de raisins, les choux de Bruxelles sont en formation serrée sur des tiges ligneuses, à l'ombre de grandes feuilles.

La production

Le chou de Bruxelles est produit principalement en Europe, aux Pays-Bas, en Belgique, au Royaume-Uni et en France, notamment dans le Nord, le Val de Loire et la région parisienne. Le département du Pas-de-Calais représente le quart de la production française. Le chou de Bruxelles est également produit au Canada, où il est arrivé dans les années 1900. Sa culture s'y est développée sous l'influence de moines trappistes belges qui se sont installés à Rogersville, dans le Nouveau-Brunswick. Le seul festival du chou de Bruxelles au monde s'y déroule chaque année.

De multiples variétés

Le chou de Bruxelles se décline selon les saisons, les climats. Il existe des variétés dites précoces (de septembre à novembre): Asgard, Cor, Lunet... Des variétés semi-tardives: Citadelle, Héraclès, Kundry, Odessa. Des variétés tardives ou très tardives, qui sont d'ailleurs réputées pour être les plus savoureuses et dont le goût a été rehaussé par les gelées: Sanda, un chou rustique aux pommes bien rondes et bien lisses, Jade Cross, aux mêmes caractéristiques avec une teinte d’un vert très franc ou encore de Rosny, une vieille variété française.

(L'essentiel)

Quelques conseils

Avant toute chose, et notamment lorsqu'il est frais, le chou de Bruxelles doit être rincé à l'eau courante. Ses extrémités doivent être coupées, et il faut retirer les feuilles flétries.

Attention, il se mange toujours cuit. Sa cuisson mérite d'ailleurs quelques explications, en particulier pour ceux et celles qui ont des problèmes de digestion. Le chou de Bruxelles, qui contient du soufre, doit être cuit dans deux eaux. Une première pour éliminer certaines substances mal tolérées. Dans la seconde, on peut ajouter une pincée de bicarbonate de soude pour favoriser la digestion.

Le chou de Bruxelles accompagnera allègrement la viande et le poisson. Et il s'associe merveilleusement aux saveurs grasses et fumées du lard ou du bacon.

Ton opinion