Meurtre - Maurice – Le corps de Michaela a été rapatrié

Publié

Meurtre - MauriceLe corps de Michaela a été rapatrié

La dépouille d'une touriste irlandaise retrouvée étranglée dans sa chambre d'hôtel de Maurice pendant son voyage de noces a été rapatriée vers l'Irlande jeudi soir.

Michaela Harte et son mari John McAreavey. (AP)

Michaela Harte et son mari John McAreavey. (AP)

Le cercueil contenant le corps de Michaela McAreavey a été embarqué à bord d'un vol d'Air Mauritius à destination de Londres, a annoncé jeudi le chef du protocole du ministère des Affaires étrangères, Lam Chiou Yee. Tous les membres des familles Harte et MacAreavey ont pris place à bord de l'avion, a précisé M. Chiou Yee.

«Le mari de la victime était dévasté et nous avons tenu à l'accompagner jusqu'à son siège à bord de l'avion», a confié ce responsable.

Étranglée dans la baignoire

Michaela McAreavey a été retrouvée étranglée lundi dans la baignoire de sa chambre d'hôtel, dans l'établissement de luxe Legends situé à Grand Gaube, au nord de Maurice.

Deux employés de l'hôtel, Sandip Moneea et Avinash Treebhoowon, ont été inculpés de meurtre mercredi devant le tribunal de Mapou, et un troisième employé, Raj Theekoye, a été accusé de complicité. Les trois employés, âgés de 29 à 41 ans, sont maintenus en détention jusqu'à leur prochaine comparution en justice.

Le frère de la victime ainsi que celui du marié, John McAreavey, étaient arrivés à Maurice mercredi, où un comité de crise a été mis en place, présidé par le ministre mauricien du Tourisme, Nando Bodha, et se réunit quotidiennement pour suivre l'évolution de l'enquête.

Reconstitution des faits

La journée de jeudi a été marquée par la reconstitution des faits en présence des trois principaux suspects, sous la supervision des experts de la police, et sous le regard de nombreux journalistes mauriciens et étrangers.

Cet exercice marque la fin de l'enquête policière et le dossier sera maintenant confié au Directeur des poursuites publiques (DPP), qui demandera sous peu à un magistrat d'ouvrir une enquête préliminaire pour que l'affaire soit examinée devant un tribunal.

«Si les suspects sont reconnus coupables, ils risquent une peine de 16 à 45 ans de prison», a indiqué le commissaire de Police mauricien, Dhun Iswur Rampersad.

Une cérémonie religieuse réunissant les membres des familles Harte et MacAreavey, les membres du personnel de Legends et des touristes présents à l'hôtel a été célébrée vers 16hjeudi dans l'enceinte de l'établissement.

«Ce fut une cérémonie extrêmement émouvante. Les membres des familles endeuillées ainsi que de nombreuses personnes présentes n'ont pu retenir leurs larmes», a raconté Aish Mosahed, responsable de la communication de Legends.

Mauvaise pub

Par ailleurs, le directeur de l'Office du Tourisme mauricien (Mauritius Tourism Promotion Authority) se trouve à Londres depuis mercredi pour limiter les effets négatifs que pourraient avoir la mort de Michaella Harte sur la promotion de Maurice auprès des «honeymooner», jeunes mariés désireux de venir sur l'île pour leur «lune de miel».

Le meurtre de la jeune Irlandaise a secoué l'Irlande, l'enseignante de 27 ans étant la fille du président du club de football gaélique de Tyrone, l'une des figures les plus importantes du sport irlandais.

Maurice, dans l'Océan indien, est une destination de tourisme de luxe qui accueille près d'un million de visiteurs par an.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion