Mont-Saint-Martin: Le corps démembré serait celui d'une Portugaise du Luxembourg

Publié

Mont-Saint-MartinLe corps démembré serait celui d'une Portugaise du Luxembourg

MONT-SAINT-MARTIN – Le corps démembré, dénudé et sans tête découvert à Mont-Saint-Martin serait celui d'une résidente du Luxembourg de nationalité portugaise, a confirmé le parquet lundi.

par
Thomas Holzer
1 / 15
19.09 Le corps a été découvert derrière un bâtiment désaffecté.

19.09 Le corps a été découvert derrière un bâtiment désaffecté.

Vincent Lescaut

Vincent Lescaut

Vincent Lescaut

Rebondissement dans l'affaire du cadavre démembré retrouvé à Mont-Saint-Martin. La femme décédée serait «une personne de nationalité portugaise résidente au Luxembourg», a indiqué lundi le parquet à L'essentiel, confirmant une information révélée par Contacto.

L'autorité judiciaire n'a souhaité faire aucun autre commentaire sur l'affaire, ni sur d'éventuels liens avec le milieu de la prostitution ni sur la collaboration avec les autorités françaises concernant les investigations. «Il y a des indications qu'il s'agit bien de cette personne», a simplement précisé le parquet, tout en se montrant prudent sur les développements de cette sordide affaire.

La piste de la prostitution

Les pistes du meurtre d'une prostituée originaire du Luxembourg ou de Belgique ou celle d'un féminicide avaient déjà été évoquées il y a une dizaine de jours par le procureur de la République de Nancy, François Perrain. La police judiciaire de Metz a été chargée de mener l'enquête.

Les résultats de l'autopsie du corps de la femme, qui avait entre 20 et 35 ans, n'ont pas révélé de traces de blessures par balles ou arme blanche ni de violences sexuelles. Elle a vraisemblablement été tuée «dans les 24 heures» précédant la découverte du corps, manifestement «démembré à un autre endroit», avait précisé le magistrat.

La victime portait un piercing au nombril et deux tatouages, l'un à l'aine droite mentionnant le mot «Kiko», sans doute un «surnom», l'autre en bas du dos représentant un poignard et une rose, a précisé le magistrat.

Le corps démembré, sans tête et dénudé, avait été trouvé le 19 septembre dernier par un passant aux abords d'un bâtiment désaffecté de Mont-Saint-Martin. Une découverte effroyable qui avait profondément choqué les habitants de la commune frontalière du Luxembourg et suscité un début de psychose en Lorraine.