Russie: Le corps d’une éleveuse dévoré par ses 20 chats
Publié

RussieLe corps d’une éleveuse dévoré par ses 20 chats

Une habitante de Bataïsk a été retrouvée dans son appartement environ deux semaines après son décès. Affamés, ses Maine Coon n’avaient eu d’autre choix que de manger ses restes.

par
Pascal Piatkowski
Plusieurs animaux sont morts, les autres ont été revendus.

Plusieurs animaux sont morts, les autres ont été revendus.

La police de Bataïsk (ouest) a fait une sordide découverte dans l’appartement d’une éleveuse de chats, la semaine dernière. L’habitante était décédée et son corps avait été partiellement dévoré par ses vingt félins. Selon les autorités, la victime était morte depuis environ deux semaines quand les forces de l’ordre sont entrées chez elle. C’est une de ses employées, inquiète de ne plus avoir de nouvelles, qui avait fini par alerter la police.

L’habitante, dont l’identité n’a pas été communiquée, élevait des Maine Coon, des chats de race de nature paisible, qui peuvent mesurer jusqu’à environ un mètre de long. Livrés à eux-mêmes, les félins n’avaient plus d’eau ni de nourriture, écrit «Metro». «Qu’auraient-ils pu manger d’autre? C’est compréhensible, non? Ils ont mangé ce qui se présentait», a réagi un sauveteur ayant recueilli certains d’entre eux.

La plupart des animaux étaient en piteux état: ils étaient faméliques, leurs yeux coulaient et ils refusaient de manger. «Leur foie, leurs reins et leurs dents sont foutus», ont expliqué sur Instagram les propriétaires du refuge animalier, qui ont réussi à en récupérer cinq. Ils ont lancé un appel aux dons pour pouvoir soigner au mieux les survivants. Un voisin de la victime en a capturé certains dans l’appartement et les a vendus à de nouveaux acquéreurs au prix de 2000 roubles (35 francs) chacun. D’autres n’ont pas survécu.

Ton opinion

1 commentaire