«Koh-Lanta» – Le coup de gueule d'Inès fait rire la Toile
Publié

«Koh-Lanta»Le coup de gueule d'Inès fait rire la Toile

Infirmière dans la vie, Inès, révélée dans «Koh-Lanta», prédit avec véhémence une troisième vague du Covid-19. Ses propos lui valent bien des moqueries...

Candidate de téléréalité et infirmière au quotidien, Inès est très remontée contre le gouvernement français face à la pandémie.

Candidate de téléréalité et infirmière au quotidien, Inès est très remontée contre le gouvernement français face à la pandémie.

Instagram

En cette période très difficile due à l’aggravation de la crise sanitaire, Inès Loucif, révélée dans l’émission «Koh Lanta, l’île des héros», diffusée en 2020, a poussé un gros coup de gueule sur les réseaux sociaux. Infirmière dans la vie, la Française de 26 ans, qui devait participer à un autre programme de téléréalité, a préféré reprendre son travail pour soutenir ses collègues, face à la pandémie.

Surchargée, la jeune femme craint le pire pour l’avenir. «On se tape une deuxième vague, il y en aura une troisième. J’ai été traumatisée par ce que j’ai vu lors de la première, des conditions, des protocoles qu’on était obligé de suivre qui étaient durs. Là, ça redevient hardcore, le personnel est au bout du bout, et on va se retaper une troisième vague, c’est certain», a-t-elle écrit en story sur Instagram. Et Inès d’enfoncer le clou: «Je suis tellement remontée contre le gouvernement. Sur cette deuxième vague, il y a de moins en moins de personnel soignant. Ils sont soit touchés par le Covid, soit en dépression. Et merci pour la revalorisation!».

Les propos de celle qui figure au casting de «La villa des cœurs brisés 6», sur TFX, ne sont pas passés inaperçus. Le site CNEWS a relayé la prédiction alarmante d’Inès, provoquant de nombreuses moqueries à son encontre, sur le Net. «Elle parle de surf, je suppose», a ironisé sur Twitter un internaute. «Perso, tant que je n’ai pas de confirmation de Kim Glow, je n’y crois pas», a ajouté un autre, faisant allusion à une autre candidate de téléréalité qui avait prédit un reconfinement en France. Comme si cela ne suffisait pas, Inès s’est aussi fait tacler par une personnalité politique. Michaël Pilater, ancien élu des Français de Montréal, ex-collaborateur parlementaire et consultant en management s’est lâché sur Twitter, en balançant: «Inès de «Koh-Lanta» qui ne connaît pas la différence entre un kiwi et une orange nous annonce une 3e vague...».

Heureusement pour Inès, certains internautes ont pris sa défense en affirmant qu’on avait mis en avant son statut de candidate de téléréalité plutôt que celui d’infirmière, afin de «l’insulter injustement».

(L'essentiel/Ludovic Jaccard)

Ton opinion