Résistance – Le courage des blogueuses iraniennes récompensé

Publié

RésistanceLe courage des blogueuses iraniennes récompensé

Reporters sans frontières a décerné son premier Prix du
Net-citoyen à de jeunes
cyberféministes.

Une vingtaine d’activistes de la Toile alimentent le site we-change.org depuis 2006. La plate-forme, qui lutte contre les lois qui discriminent les femmes iraniennes, vient de recevoir le Prix du Net-citoyen de la part de Reporters sans frontières. Porte-parole du collectif, Parvin Ardalan a dédié la distinction aux prisonniers victimes de leur combat pour la liberté d’expression en République islamique. Interrogée par le journal «Metro», la militante a évoqué ses outils de lutte en ligne. «Skype est très utile pour discuter par Internet entre activistes. Les groupes de discussion par mail font aussi partie de nos outils.

Mais il faut faire très attention, ne pas donner d’informations personnelles sur les réseaux sociaux, sinon les autorités les utiliseront contre nous». Parvin Ardalan souligne aussi la pertinence de services comme Twitter: «C’est un outil extrêmement important pour suivre l’actualité. Le service est rapide à charger. C’est un détail d’importance alors que nous sommes en bas débit, voire très bas débit. Chez moi, je dois avoir du 56 kb de bande passante environ».

Ton opinion