Pandémie: Le Covid-19 est toujours présent au Luxembourg
Publié

PandémieLe Covid-19 est toujours présent au Luxembourg

LUXEMBOURG – Les masques et restrictions tombent, les infections baissent au Luxembourg, mais la pandémie n'a pas disparu pour autant. Analyse des dernières données.

Une dizaine de patients Covid sont toujours hospitalisés au Luxembourg.

Une dizaine de patients Covid sont toujours hospitalisés au Luxembourg.

Editpress

Les masques tombent, tout comme les restrictions, mais le Covid-19 n'a pas disparu. Si la pandémie ne fait plus figure de préoccupation numéro un des résidents, les infections ne s'arrêtent pas pour autant. Entre le 16 et le 22 mai, 1 879 personnes ont été testées positives au Luxembourg. Une diminution de 30% par rapport à la semaine précédente, qui s'explique par la hausse des températures, moins propice aux infections, la fin de la vague Omicron mais aussi par une diminution du nombre de tests (9 178 contre 9 722 la semaine d'avant).

Signe que l'épidémie se stabilise, le taux d'incidence n'a pas évolué avec 291 cas pour 100 000 habitants, mais le nombre de cas «reste important» indique le ministère de la Santé dans sa rétrospective afin d'expliquer l'impossibilité de déterminer précisément toutes les sources de contaminations.

«Les gens meurent avec le Covid plutôt que du Covid»

La moindre sévérité du variant Omicron a amené les autorités à relâcher la pression. Cela ne signifie pas que les personnes vulnérables ne sont plus à risque. Entre lundi et dimanche dernier, le Luxembourg a déploré trois décès en lien avec le Covid. «À l'heure actuelle, les gens meurent plutôt avec le Covid que du Covid», indiquait toutefois la direction de la Santé. Le virus serait ainsi devenu un facteur de comorbidité supplémentaire pour des patients très âgés ou gravement malades. L’âge moyen des personnes décédées était de 82 ans la semaine passée.

Dans ce contexte, les services hospitaliers restent largement mobilisés. Au cours de la semaine, 12 nouvelles admissions de patients atteints du Covid ont eu lieu en soins normaux. Les soins intensifs comptaient eux deux prises en charge (+1 par rapport à la semaine passée).

L'arrivée de l'été le mois prochain devrait, en toute logique, réduire encore le niveau des contaminations dans le pays, la «tendance à la baisse» ayant également été observée dans les eaux usées. Mais les autorités de santé garderont sans nul doute un oeil attentif sur l'apparition potentielle de nouveaux variants avant un rebond déjà anticipé pour l'automne…

(th)

Ton opinion

13 commentaires