Au Luxembourg – Le Covid a eu «un impact limité» sur la mortalité
Publié

Au LuxembourgLe Covid a eu «un impact limité» sur la mortalité

LUXEMBOURG - D'après le Statec, le coronavirus n'a pas eu un fort impact sur le nombre de décès au Luxembourg, entre janvier et juin. Un constat à nuancer...

Le coronavirus a eu plus d'impact sur la mortalité dans les pays voisins.

Le coronavirus a eu plus d'impact sur la mortalité dans les pays voisins.

AFP/Kenzo Tribouillard

De longues pages d'avis mortuaires dans les journaux italiens, et même dans la presse régionale française, au printemps dernier, l'image était révélatrice d'une période sombre et de l'explosion de la mortalité à un instant T, en raison de l'épidémie de Covid-19. Un constat indéniable pour les pays voisins, mais moins vrai pour le Luxembourg.

Le Covid-19 «a eu un impact limité sur la mortalité au premier semestre», écrit le ministère de la Santé dans son rapport transmis jeudi, en s'appuyant sur une étude du Statec. «Le taux est pour le premier semestre 2020 de 3,5‰, ce qui
correspond au taux observé pour la même période en 2019, alors qu'en 2018, il se situait à 3,7‰», appuie l'institut.

Près de 13 décès par jour entre mars et mai

Une vision globale sur plusieurs mois qui nécessite tout de même une analyse plus approfondie. Entre le 13 mars, date du premier décès dû au coronavirus et le 26 mai, la lecture est bien différente. Sur cette période, le nombre de décès par jour passe à 12,8 au Luxembourg contre 11,1 en 2018 et 11,2 en 2019. Une augmentation bien entendu imputable à la première vague de l'épidémie.

Si l'on observe la mortalité au cours de certaines semaines, l'impact est encore plus flagrant. La surmortalité est par exemple «très élevée» pour la semaine du 6 au 12 avril, en particulier pour les hommes.

L'étude confirme également que le virus a entraîné davantage de décès pour les personnes âgées de 65 ans et plus que les années précédentes, au printemps dernier: «L'âge moyen des personnes décédées à cause du coronavirus au Luxembourg est de 83 ans, ce qui confirme que la létalité du Covid est plus élevée chez les personnes de 80 ans et plus», conclut le Statec.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Les maladies cardiovasculaires, première cause de décès

Le ministère de la Santé a fourni les statistiques définitives de 2018 sur le nombre de décès au Luxembourg. Cette année-là, 4 108 personnes ont perdu la vie au Grand-Duché, soit environ 11 personnes par jour. Plus de la moitié des personnes décédées avaient plus de 85 ans. 93,4% des décès sont dus à des maladies et 6,6% à des causes externes (accidents, suicides). Les maladies cardiovasculaires demeurent la première cause de décès (29%) devant le cancer (27,5%).

Ton opinion