Entreprises au Luxembourg – Le CovidCheck optionnel, «on se fout de nous»

Publié

Entreprises au LuxembourgLe CovidCheck optionnel, «on se fout de nous»

LUXEMBOURG - Les sociétés pourront choisir entre des mesures de distanciation sociale ou le CovidCheck. Une annonce qui ne fait pas que des heureux.

En vigueur au travail depuis le 15 janvier, le CovidCheck deviendra optionnel.

En vigueur au travail depuis le 15 janvier, le CovidCheck deviendra optionnel.

Editpress

Les mesures sanitaires seront allégées avant l'expiration de la loi Covid, prévue le 28 février. En vigueur au travail depuis le 15 janvier, le CovidCheck deviendra optionnel. «Ce sera les règles de distanciation normales ou l’entreprise optera pour le 3G», a indiqué la ministre de la Santé.

Vaccinés pour éviter de faire des tests plusieurs fois par semaine, des salariés regrettent leur décision. «Je me suis fait vacciner pour avoir un CovidCheck valable le 15 janvier. Si j'avais su que cette mascarade ne durerait que trois semaines, j'aurais fait autrement. J'avais des congés début janvier, je les aurais sûrement fait décaler», confie Émilie, salariée d'une enseigne d'alimentation. Employé dans le secteur bancaire, un frontalier belge quinquagénaire dit «regretter son choix» de se faire vacciner, pris par le doute né de la pression de son employeur et de la situation sanitaire à la mi-janvier. «Je considère avoir été manipulé par une forme de pensée unique», avoue-t-il aujourd'hui.

Avant que le CovidCheck ne soit imposé au travail, Vanessa et son mari avaient «accepté toutes les restrictions imposées aux non-vaccinés. Mais il était invivable et trop coûteux de faire des tests certifiés tous les deux jours. Je ne regrette pas, cela ne sert à rien. Mais le sentiment qu'on se fout littéralement de nous est général», raconte cette vendeuse, dans un magasin de bricolage.

(Marion Mellinger et Jean-François Colin/L'essentiel)

Ton opinion