Au Luxembourg – Le crédit immobilier ne connaît pas la crise
Publié

Au LuxembourgLe crédit immobilier ne connaît pas la crise

LUXEMBOURG - Le nombre record de prêts immobiliers acceptés par les banques, enregistré en 2019, pourrait être battu cette année, malgré le contexte de crise sanitaire.

Les crédits seront moins facilement accordés à partir du 1er janvier 2021.

Les crédits seront moins facilement accordés à partir du 1er janvier 2021.

Le crédit immobilier ne semble pas être impacté par le Covid. Ainsi, 8,76 milliards de prêts immobiliers ont été acceptés par les banques, pour les trois premiers trimestres de 2020, selon les chiffres de la Banque centrale de Luxembourg (BCL). Le record de 11,17 milliards d'euros, établi en 2019, pourrait donc être égalé ou battu cette année.

D'autant que selon les dernières données de la BCL, les taux d'intérêt étaient en baisse. En octobre, les taux d'intérêt variable et fixe sur les crédits immobiliers étaient ainsi respectivement de 1,35% (-2 points sur un an) et de 1,27% (contre 1,28% en septembre 2020).

Mais comment expliquer cette attractivité bancaire en ces temps de crise? Une partie de l'explication repose sûrement sur les nouvelles règles qui vont entrer en vigueur à partir du 1er janvier prochain. Ainsi, les ménages ne pourront plus s’endetter sans limite pour acheter un bien immobilier. Les crédits seront limités par rapport à la valeur du bien acheté. Les propriétaires qui désirent changer de résidence principale ne pourront pas emprunter un montant supérieur à 90% du prix de leur nouveau logement. Ceux qui comptent faire du locatif seront limités à 80%, tandis que les primo-accédants pourront emprunter jusqu’à 100% de la valeur du bien.

(ol/L'essentiel )

Ton opinion