Religions au Luxembourg – Le CSV rejette l’accord avec les cultes
Publié

Religions au LuxembourgLe CSV rejette l’accord avec les cultes

LUXEMBOURG – Si le parti conservateur s’est entendu avec les partis de la coalition pour modifier la constitution, il a marqué mercredi sa désapprobation quant à l’accord en lui-même.

Laurent Mosar estime que l'accord pose des problèmes juridiques.

Laurent Mosar estime que l'accord pose des problèmes juridiques.

Editpress

L’accord entre l’État et les cultes divise les députés. La réforme, validée par les trois partis de la coalition (DP, LSAP, Déi Gréng) et les représentants des cultes, n’a pas obtenu l’approbation du CSV. Le parti conservateur luxembourgeois votera contre le texte, bien qu’il ait donné son accord mercredi pour une modification de la constitution sur le sujet.

«Nous ne sommes pas d'accord avec cette convention, qui pose de nombreuses questions juridiques», a indiqué mercredi le député Laurent Mosar à L'essentiel. Bien que l'Église elle-même ait accepté le texte, le CSV ne le votera pas. «Nous sommes un parti indépendant avec des membres indépendants».

Lors du débat à la Chambre, qui se poursuit tout l’après-midi, mercredi, Claude Wiseler, chef de fraction du CSV, a enfoncé le clou. Il a expliqué que son parti n’était d’accord avec la convention «ni sur la forme ni sur le fond». «La séparation entre l’Église et l’État ne nous a jamais posé de problème. Mais le dialogue avec les cultes doit pouvoir se poursuivre». Le parti conservateur entend aussi se battre pour conserver les cours de religion.

(jt/sen/jg/L'essentiel)

Ton opinion