Crise énergétique: Le Danemark réduit drastiquement les taxes sur l'électricité

Publié

Crise énergétiqueLe Danemark réduit drastiquement les taxes sur l'électricité

Le Danemark va réduire drastiquement les taxes sur l'électricité pendant plusieurs mois dans le cadre d'une «aide d'hiver» présentée vendredi.

Conformément à ce qu'avait annoncé le gouvernement danois dès la semaine dernière, ce plan inclut également des plafonnements des factures d'électricité, de gaz et de chauffage, avec un système de report de paiements au-delà d'un certain montant.

À cette mesure phare est venue s'ajouter vendredi une baisse drastique d'une taxe sur l'électricité payée par les ménages. Celle-ci va être réduite pour le premier semestre 2023 à 0,008 couronne danoise par kilowattheure, contre 0,697 actuellement.

Ce rabais fiscal doit coûter environ 3,5 milliards de couronnes (470 millions d'euros) aux finances publiques, selon la présentation du plan publiée vendredi. Les allocations familiales auront, elles, droit à un coup de pouce unique de 660 couronnes payé en janvier. À l'approche d'élections prévues au plus tard d'ici juin, le plan a été approuvé par une large majorité incluant les sociaux-démocrates de la Première ministre Mette Frederiksen et ses trois partis de gauche alliés au Parlement, mais aussi par une large parti de l'opposition de droite.

Le Danemark avait déjà décidé début septembre des mesures d'économies d'énergie avec des baisses du chauffage dans les lieux publics, et des garanties financières en cas de difficultés de trésorerie pour les entreprises du secteur de l'énergie.

Privée en partie de gaz russe en raison de la guerre en Ukraine et avec un marché de l'électricité déjà sous tensions avant le début du conflit, l'Europe se prépare à un hiver tendu d'un point de vue énergétique dans de nombreux pays. Les prix de gros sur le marché de l'électricité et du gaz ont plus que quintuplé sur un an dans la plupart des pays du Vieux Continent. Avant même cette crise, le Danemark était déjà le pays de l'UE où le courant était le plus cher pour les consommateurs.

Il reste trois mois pour installer un détecteur de fumée

LUXEMBOURG - Après une phase de prévention qui aura duré trois ans, place à l’obligation. Chaque logement du pays devra être équipé, à compter du 1er janvier prochain, de détecteur(s) de fumée. (Video: L’essentiel)

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires