Publié

Covid au LuxembourgLe dépistage va changer, comment se faire tester?

LUXEMBOURG - Les stations du Large Scale Testing vont fermer mercredi. Comment se faire tester après? Petit tour d'horizon de la logistique qui s'installe.

Le ministère de la Santé fera un suivi du taux d’anticorps de la population (test sérologique) via le Laboratoire national de santé.

Le ministère de la Santé fera un suivi du taux d’anticorps de la population (test sérologique) via le Laboratoire national de santé.

Editpress

En l'espace de seize mois, le Large Scale Testing (LST) a déjà réalisé plus de 2 millions de tests. Ce mercredi, les huit stations fermeront, mais le dépistage du Covid se poursuivra. Même si, sans ordonnance, il sera payant. Voyages, moins de 12 ans, non-vaccinés, gestion de clusters, les besoins resteront nombreux. Comment se fera-t-on tester après? Le ministère de la Santé fera un suivi du taux d’anticorps de la population (test sérologique) via le Laboratoire national de santé (LNS).

Des tests qui seront réalisés sur invitation, comme pour le LST. Les équipes mobiles interviendront encore dans les écoles ou auprès de «la population très vulnérable». Un dispositif d’urgence est prévu en cas de foyers de contamination.
Les laboratoires se préparent aussi. Notamment les Laboratoires réunis qui vont ouvrir, dans les jours suivant la fermeture du LST, trois sites de tests PCR à Marnach (une station), Junglinster (six stations) et autour de la capitale.

Population en grande partie vaccinée

Les dépistages se feront sur rendez-vous, avec ou sans ordonnance. La station de l'aéroport continuera à fonctionner. Ketterthill prolongera son offre de tests PCR dans six laboratoires dédiés, et les tests sérologiques dans tous ses labos.
Tandis que BioneXt LAB assure être «totalement en mesure d’absorber la demande en tests». Surtout avec une population désormais en grande partie vaccinée.

Pour son dirigeant, le Dr Jean-Luc Dourson, la fin du LST va ramener une certaine équité entre labos. Pour lui, «le LST a été détourné mi-juillet dernier, en instrument de tests gratuits pour tous», au profit d'un seul laboratoire. S'ils ne peuvent chiffrer la future demande, les laboratoires estiment néanmoins qu'elle devrait rester inférieure aux grandes vagues précédentes quand il n'y avait pas de vaccinés.

(L'essentiel/Nicolas Martin)

59,95 euros

C'est la tarification sans ordonnance d'un test PCR définie par la CNS. BioneXt et les Laboratoires réunis proposent aussi des tests PCR rapides à 99 euros. Les tests antigéniques rapides réalisés par BioneXt sont à 29 euros. Les tests sérologiques coûtent selon les labos entre 30 et 40 euros. Les tests rapides certifiés en pharmacie coûtent environ 35 euros.

Ton opinion