Le directeur général de Chaux de Contern retrouvé mort

Publié

Le directeur général de Chaux de Contern retrouvé mort

Information L'essentiel - Le corps de René Goy a été découvert mardi matin, vers 4 h 15, sur le parking de la banque Delen, route d’Arlon à Strassen.

C’est un livreur qui l’a découvert, dans la descente du parking. D’après les premières suppositions des pompiers sur place, la victime aurait pu tomber d’un escalier de secours, sur le côté du bâtiment de quatre étages.

Selon le témoin, le corps portait des traces de coupures aux jambes mais la
tête n’était pas ensanglantée. « Je me suis garé route d’Arlon pour faire ma
tournée et après quelques mètres sur le parking, j’ai aperçu quelqu’un au
milieu de l’allée, un peu en contrebas, explique le livreur de la société Dintec. J’ai d’abord cru que cette personne dormait. Elle était habillée d’un jean bleu, d’un pull en V en laine bleu foncé et d’une chemise. Quand je me suis approché, j’ai remarqué qu’il lui manquait ses souliers. La jambe gauche paraissait normale, la jambe droite par contre était légèrement renfoncée vers l’autre.»

Le pouls étant absent, il a aussitôt appelé le 112. Samu, pompiers et police sont arrivés en l’espace de cinq minutes. L’escalier au pied duquel l’homme a été découvert était en bon état, assure le témoin. Il y avait également une rampe de sécurité.

René Goy était à la tête de Chaux de Contern depuis plus de 10 ans. Celle-ci, créée en 1923, compte parmi les plus importantes du pays. Elle est spécialisée dans la fabrication de produits et de matériaux en béton. Elle emploie 167 salariés et génère un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros.

Le directeur général avait également été impliqué dans le domaine sportif. Il avait ainsi été président du tennis Spora et membre du comité d'administration du Tennis Team Luxembourg (TTL). Son fils, Jean-Marc, est l'actuel président du Tennis Spora et sa fille, Christine, était l'une des championnes luxembourgeoises de tennis au cours des années 90.

L'essentiel

Ton opinion