Affaire Dutroux – Le «dossier bis» est définitivement fermé

Publié

Affaire DutrouxLe «dossier bis» est définitivement fermé

La chambre du conseil de Neufchâteau a refermé mardi le dossier sur les éventuelles complicités du pédophile Belge. Un non-lieu a été rendu, faute de preuves.

Le dossier Dutroux bis a été fermé. (AFP)

Le dossier Dutroux bis a été fermé. (AFP)

Le dossier Dutroux bis avait été ouvert en même temps que le dossier Dutroux dans le but de juger d’éventuels suspects autres que ceux qui s’étaient retrouvés devant la cour d’assises d’Arlon (Marc Dutroux, Michel Lelièvre, Michelle Martin et Michel Nihoul). Des indices non traités pendant le procès Dutroux devaient également figurer dans ce dossier bis comme des cheveux retrouvés dans la cache du pédophile, par exemple.

Mais aucun suspect supplémentaire n’a été inculpé et les enquêteurs n’ont pas réussi à déterminer à qui appartenaient les cheveux retrouvés dans la cache de Marc Dutroux. Après analyse, le profil génétique des cheveux ne font pas parti de la banque de données judiciaires. Il y a un mois, le juge Langlois, en charge de l’affaire, avait précisé que plus rien ne pouvait être fait. Le procureur du roi Vincent Cambier, estimait pour sa part que le dossier pouvait être bouclé et a donc requis donc un non-lieu.

Une déception pour les familles des victimes

Le père d’An Marchal, une des victimes, a regretté que le dossier bis n’ait pas été exploité jusqu’au bout : «Le dossier est mince. On n'a pas beaucoup investigué pendant 9 ans. On a seulement analysé quelques cheveux mais on a raté une chance d'aller jusqu'au bout». Il a d’ailleurs exprimé sa volonté de se battre pour que l’enquête se poursuive.

La chambre du conseil a suivi ce mardi l'avis du parquet. Le dossier Dutroux bis est donc bouclé pour l'instant. Mais il pourrait rebondir si, plus tard, un profil génétique est confondu avec la base de données, ou si une éventuelle révélation est faite. Cela pourrait rouvrir le dossier.

L'essentiel Online

Ton opinion