Au Luxembourg – Le dossier de soins partagé bientôt généralisé

Publié

Au LuxembourgLe dossier de soins partagé bientôt généralisé

LUXEMBOURG - Après deux années en phase pilote, le dossier de soins partagé va se généraliser. Le Conseil de gouvernement a adopté un projet de règlement grand-ducal sur le sujet.

Avec le dossier de soins partagé, les médecins pourront assurer un meilleur suivi médical des patients.

Avec le dossier de soins partagé, les médecins pourront assurer un meilleur suivi médical des patients.

AFP/Philippe Huguen

Les ministres ont marqué ce vendredi leur accord à un projet de règlement grand-ducal sur le dossier de soins partagé (DSP). Après deux années de phase de test, celui-ci sera ainsi bientôt généralisé. Le texte prévoit, indique le gouvernement dans un communiqué, «la mise en place de garanties élevées en matière de sécurité, de confidentialité et de respect des droits d'autodétermination des patients».

Destiné à permettre un meilleur suivi des soins, le DSP est testé par différents médecins depuis l'automne 2015. Les praticiens peuvent ainsi assurer un meilleur suivi du patient, éviter la prescription de médicaments contre-indiqués. Pour sécuriser les données personnelles, seuls les professionnels de santé ayant une relation thérapeutique avec le patient peuvent avoir accès au dossier et à ses documents.

Peu de fermetures

Après quelque mois de tests, le ministère de la Santé avait indiqué, début 2016, que 20 140 DSP étaient en activité. À l'époque le secrétaire général de l'Association des médecins et médecins-dentistes s'était alors félicité d'un «travail administratif allégé, tout en évoquant des détails techniques à régler». Seulement 1% des patients avait demandé la fermeture de leur DSP.

Au final, le patient garde en effet la main sur celui-ci, et peut consulter ses propres données, décider qui y a accès, voir qui a consulté le dossier, masquer certains documents... La date d'entrée en vigueur du règlement grand-ducal introduit ce vendredi matin n'est pas encore connue, mais les choses pourraient se concrétiser dans les prochaines semaines.

(JW/L'essentiel)

Ton opinion