France – Le drapeau de l’UE sous l’Arc de triomphe décrié

Publié

FranceLe drapeau de l’UE sous l’Arc de triomphe décrié

«Outrage», «honte»… Plusieurs personnalités politiques ont lancé une polémique suite à l’installation du drapeau européen sous l’Arc de triomphe, à Paris.

Pour célébrer le fait que la France prend la présidence tournante de l’Union européenne à partir de ce 1er janvier, le drapeau européen aux douze étoiles dorées a été installé sous l’Arc de triomphe, à Paris. La tour Eiffel et l’Élysée se sont par ailleurs illuminés en bleu, couleur de l’Europe, à l’issue des vœux du président Emmanuel Macron. Des dizaines d’autres monuments emblématiques le seront à travers tout l’Hexagone durant la première semaine de janvier.

Ce remplacement du traditionnel drapeau tricolore sous l’Arc de triomphe n’a guère plu à une partie de la classe politique française. Ainsi, Marine Le Pen s’est dite «outrée que le drapeau français ait été remplacé par celui de l’Union européenne sous l’Arc de triomphe, au-dessus de la tombe du soldat inconnu», dénonçant une «provocation».

L’autre candidat de l’extrême droite à la présidentielle, Eric Zemmour, a pour sa part commenté: «après le saccage et l’empaquetage, l’outrage», faisant référence d’une part à la dégradation du monument par des Gilets jaunes, d’autre part à l’œuvre de Christo.

La candidate LR Valérie Pécresse s’est également montrée agacée sur Twitter: «Présider l’Europe oui, effacer l’identité française non!», demandant «solennellement» au président de la République «de rétablir notre drapeau tricolore à côté de celui de l’Europe sous l’Arc de triomphe».

«Le drapeau français sera réinstallé»

Le secrétaire d’État aux Affaires européennes Clément Beaune a déclaré samedi que le drapeau français allait «évidemment» être réinstallé. «Le dispositif (à l’Arc de triomphe) a été mis en place pour quelques jours, avec les illuminations», a-t-il souligné dans une déclaration à l’AFP, en rappelant que la dernière présidence française tournante de l’UE, sous Nicolas Sarkozy, en 2008, avait aussi opté pour ces illuminations. «C’est une initiative symbolique et temporaire, qui accompagne le 1er janvier et le début de la PFUE.»

«Il est aberrant de voir la droite tout mélanger et courir désespérément après les polémiques stériles de l’extrême droite», a ajouté Clément Beaune en référence notamment à Valérie Pécresse.

(L'essentiel/AFP/vja)

Ton opinion