Luxembourg: Le e-lake Festival se prépare, la fête s'annonce totale

Publié

LuxembourgLe e-lake Festival se prépare, la fête s'annonce totale

ECHTERNACH - Le 25e e-Lake Festival débute vendredi et il y a encore énormément à faire. 250 bénévoles font en sorte que ce ne soit pas un problème.

par
Jana Knoblich

On entend encore partout les coups de marteau, le cliquetis des échelles, le bip des camions et le vrombissement des balances... Bien que tout soit encore en désordre sur le site du festival et que les assistants assidus peinent à se faire entendre, une ambiance particulière flotte dans l'air. Sur la grande scène, le show laser scintille déjà. On peut presque sentir le rythme. «Nous aurons encore du travail jusqu'à la dernière minute», glissaient les bénévoles jeudi. Tout le monde a dû attendre deux ans, et voilà que le moment est enfin arrivé.

Un long et gigantesque bar en bois a déjà été installé et offre même un service supplémentaire aux visiteurs. Il n'est plus nécessaire de se rendre à un bar particulier pour certaines boissons. Désormais, on trouve tout partout. Que ce soit du coca, de la bière ou du Bacardi.

Un nouveau camping

Une nouveauté du festival est née d'un hasard fou, mais dont tous les festivaliers profitent désormais. Un nouveau camping, beaucoup plus proche du site du festival que l'ancien. Et ne vous inquiétez pas de la chaleur lorsque vous faites la fête. Vous pouvez apporter de l'eau dans des bouteilles en plastique au festival. Il y a même une fontaine pour se rafraîchir, dont l'eau n'est pas potable, attention.

D'innombrables bénévoles étaient donc toujours à l'œuvre jeudi, prêts à tout donner jusqu'à la dernière minute pour que les 25 000 visiteurs estimés puissent passer un week-end inoubliable. Encore une nuit de sommeil et le moment sera venu.

La police prévient qu'elle sera présente

La police sera présente dans les alentours du site du festival, «pour assurer un service d'ordre et de sécurité et veiller à la circulation, pour agir de manière préventive et pour pouvoir intervenir en cas de besoin».

Ton opinion

0 commentaires