Football au Luxembourg – Le F91 prend sa revanche à Differdange

Publié

Football au LuxembourgLe F91 prend sa revanche à Differdange

DIFFERDANGE - Une semaine après sa défaite en championnat, Dudelange a réagi à Differdange en se qualifiant brillamment (0-3) pour les demi-finales de la coupe nationale, samedi.

15.04.2017, Fussball Coupe de Luxembourg 2016-2017, Luxembourg, Luxemburg, Differdange, Stade Municipal, Viertelfinale, 1/4 Finale, FC Differdange 03 (LUX) - F91 Dudelange (LUX)
vl: Rodrigue Dikaba (F91 Dudelange #19) - Antonio Luisi (FC Differdingen 03 #29) - Jerry Prempeh (F91 Dudelange #26)
Foto: Gerry Schmit

15.04.2017, Fussball Coupe de Luxembourg 2016-2017, Luxembourg, Luxemburg, Differdange, Stade Municipal, Viertelfinale, 1/4 Finale, FC Differdange 03 (LUX) - F91 Dudelange (LUX)
vl: Rodrigue Dikaba (F91 Dudelange #19) - Antonio Luisi (FC Differdingen 03 #29) - Jerry Prempeh (F91 Dudelange #26)
Foto: Gerry Schmit

Editpress/Gschmit

Les deux cadors du foot luxembourgeois n'ont pas eu le temps de se manquer, puisqu'ils se retrouvaient samedi, six jours seulement après le match au sommet du championnat qui avait vu les joueurs de la Cité de Fer s'imposer chez le désormais ex-leader de BGL Ligue, Dudelange. Et dans cette deuxième rencontre en une semaine, Dudelange, costaud, a lavé l'affront subi dimanche dernier en étrillant Differdange en quarts de finale de la coupe du Luxembourg (0-3).

Les premières minutes laissaient espérer une rencontre ouverte. Ce n'était qu'une illusion. Dès la première action, Luisi s'infiltrait dans la surface dudelangeoise mais il était repris de justesse. Dans la même minute, ce sont les visiteurs qui se montraient dangereux. Ces quelques alertes du début de match passées, Dudelange s'installait dans sa configuration habituelle, et affichait une grande maîtrise du ballon. Les visiteurs pouvaient développer leur jeu, bien aidés par les approximations des milieux de terrain du FCD, qui perdaient beaucoup trop de duels dans l'entrejeu. La domination des hommes de Toppmöller était logiquement concrétisée par Ibrahimovic, seul aux vingt-mètres, qui plaçait une belle frappe à mi-hauteur qui se logeait dans le petit filet gauche de Schaab. C'était tout, pour cette première mi-temps.

Au retour des vestiaires, les hommes Toppmöller confirmaient leurs intentions face à une équipe de Differdange amorphe. Sur coups de pieds arrêtés, Dikaba et Malget tentaient de se montrer dangereux. Peu avant l'heure de jeu, les hommes de Carzaniga croyaient bien revenir quand la tête de Vandenbroeck venait secouer la barre transversale de Joubert. Differdange semblait enfin montrer un semblant de révolte et le match se débridait. Les locaux étaient plus volontaires, mais encore trop brouillons pour inquiéter réellement une solide équipe de Dudelange. Et à la 67e minute, Da Mota déposait le ballon sur la tête de Stelvio Da Cruz, qui assommait Differdange pour de bon. Dudelange gérait la fin de rencontre avec sérénité et Turpel donnait encore plus de relief à la victoire en fusillant Schaab dans les six mètres pour offrir à son club une demi-finale amplement méritée.

(Yannis Bouaraba/L'essentiel)

Coupe de Luxembourg - Quarts de finale

FC Differdange - F91 Dudelange 0-3

Etzella - RFCU Luxembourg 0-2

Fola - Rosport 2-0

Lundi à 16h

Rodange - US Esch

Rodrigue Dikaba (milieu de terrain de Dudelange) : «C’était important de gagner contre cette équipe de Differdange, qui est sûrement la meilleure équipe du Luxembourg avec nous. On a mis tous les ingrédients pour prendre notre revanche. C’est vrai qu’on a été un peu touché dans notre orgueil car ils nous ont chipé le fauteuil de leader et c’est pour ça qu’on a mis plus de volonté, plus d’impact et on a eu un état d’esprit qui nous a permis de gagner aujourd’hui.»

Dino Toppmöller (entraineur de Dudelange) : «C’était important de montrer une réaction, et c’est chose faite. L’équipe a été très critiquée après la défaite de la semaine dernière et elle a bien répondu aujourd’hui. J’ai dit à mes joueurs que j’avais confiance en eux et en tout le groupe et qu’il reste cinq matches, que tout est encore possible en championnat. Pascal Carzaniga fait du très bon travail avec Differdange. La semaine dernière, ils ont gagné une bataille, mais ils n’ont pas gagné la guerre. Tout est encore possible.»

Pascal Carzaniga (entraineur de Differdange) :«On a clairement manqué d’agressivité et de fraîcheur aujourd’hui, on était trop loin dans les duels. Si Vandenbroeck égalise de la tête, c’est peut être un autre match. Un match de coupe reste un match de coupe, qu’on le perde avec un ou trois buts d’écart, le résultat est le même, nous sommes éliminés. Nous devons maintenant nous concentrer sur les cinq finales qu’il nous reste d’ici à la fin du championnat. »

Ton opinion