Football – Le F91 s'est offert Tre Penne en entrée
Publié

FootballLe F91 s'est offert Tre Penne en entrée

DUDELANGE - Le F91 Dudelange s'est promené face à une équipe de Tre Penne (San-Marin) assez
«folklorique» (7-0).

Ils portent les couleurs de l'Argentine, ils ont des allures d'Italiens, mais Tre Penne n'a pas pu faire illusion bien longtemps face à Dudelange. Les premières passes hésitantes et les gestes techniques mal assurés ont très rapidement convaincu les 1 200 spectateurs du Jos-Nosbaum sur le véritable niveau de cette formation.
Déjà heureux d'entendre l'hymne de la Ligue des champions, les joueurs n'affichaient pas d'ambitions démesurées, hier, à Dudelange.

Pourtant, le F91 a dû patienter 25 bonnes minutes pour ouvrir le score, «c'était le plus dur», avoue même le staff dudelangeois. Mellisse, d'une superbe frappe du gauche, lançait véritablement les hostilités. Quatre minutes plus tard, un contre ultrarapide emmené par un excellent Steimetz permettait à Benzouien de doubler la mise. À peine 30 minutes de jeu et les visiteurs prenaient déjà l'eau. En jetant un coup d'œil sur la feuille de match, on devinait que cette rencontre serait un cauchemar pour Tre Penne. Pourquoi? Car la moyenne d'âge de l'équipe est de 31 ans, avec un joueur, Pasquale D'Orsi, qui doit fêter... ses 48 ans, le 28 août prochain.

Au retour des vestiaires, ces «vétérans» avaient les jambes lourdes et les attaquants dudelangeois en profitaient pour corser l'addition, trois buts en six minutes (Legros 47e, Joachim 51e, Benzouien 53e). Après une accalmie, les erreurs défensives coulaient un peu plus les visiteurs. D'Orsi, le joueur le plus âgé de la Ligue des champions, déviait maladroitement un centre de Zeghdane dans ses filets (6-0, 78e). Joachim clôturait le score (7-0, 90e+2). «C'est très bien, nous avons fait le travail, lâchait le coach dudelangeois Didier Philippe, en sachant que le 2e tour, dans 15 jours, face à Salzbourg, sera autrement plus compliqué.

(Saïd Kerrou)

Ton opinion