Réseau social – Le Facebook russe pourrait changer d'actionnaires
Publié

Réseau socialLe Facebook russe pourrait changer d'actionnaires

Le conflit qui empoisonne le fonctionnement de VKontatke pourrait être bientôt résolu avec le départ du fonds UCP, qui négocie la vente de sa participation, selon «Vedomosti».

Le patron de VKontakte Pavel Dourov avait quitté la direction en avril, sur fond de tensions avec les actionnaires et les autorités russes.

Le patron de VKontakte Pavel Dourov avait quitté la direction en avril, sur fond de tensions avec les actionnaires et les autorités russes.

AFP

VKontakte (VK), le «Facebook russe», largement devant son concurrent américain dans l'ex-URSS, est sans patron depuis que son turbulent fondateur Pavel Dourov en a claqué la porte début avril, après des mois de tensions entre Mail.ru (52% du capital) et UCP (48%). Selon des sources bancaires et proches du dossier citées par Vedomosti, les négociations en vue d'un rachat de la participation d'UCP par Mail.ru sont entrées «en phase finale» et pourraient aboutir à une transaction dans les semaines à venir. L'opération pourrait valoriser le réseau social à 2,9 milliards de dollars.

Le conflit à la tête du réseau aux 100 millions d'utilisateurs, entamé dès l'arrivée au capital d'UCP, a tourné à la guerre ouverte il y a un an lorsque Pavel Dourov a lancé une application de messagerie instantanée, Telegram, indépendamment de VK. La nouvelle a provoqué la colère du fonds d'investissement qui estime que le réseau social s'est trouvé lésé par son propre patron. Malgré le soutien de Mail.ru, le jeune patron, qui a fondé la société à sa sortie de l'université de Saint-Pétersbourg en 2006, a fini par sortir du capital en janvier en vendant sa part de 12%. Cet amateur de provocations et coups d'éclat a annoncé sa démission le 1er avril, créant une onde de choc dans le monde de l'internet russe, avant d'assurer qu'il s'agissait d'un poisson d'avril.

Mais sa lettre de démission, bien réelle, a été validée. Il a fini par quitter la Russie peu après, dénonçant des pressions des autorités russes. Depuis, les deux principaux actionnaires, qui disposent de chacun deux sièges au conseil d'administration, s'opposent sur le nom du remplaçant. Selon Vedomosti, le milliardaire Alicher Ousmanov, qui contrôle Mail.ru, aimerait voir revenir Pavel Dourov, non pas pour diriger l'entreprise au jour le jour mais pour en définir les grandes orientations.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion