Alerte au gras! – Le «fatberg» menace les égouts britanniques

Publié

Alerte au gras!Le «fatberg» menace les égouts britanniques

Les compagnies des eaux britanniques sont sur le pied de guerre. Des montagnes de gras solidifié, restes des riches repas de Fêtes, pourraient bloquer les égouts britanniques.

Avec le temps, les amas de graisses ­deviennent durs comme du béton.

Avec le temps, les amas de graisses ­deviennent durs comme du béton.

Les compagnies des eaux britanniques ont lancé des alertes à leurs usagers à l'approche des Fêtes de fin d'année. C'est la saison critique pour une menace méconnue: le «fatberg». Ce mot, qui combine «fat» (gras) et «iceberg», est la hantise des professionnels des canalisations. De fait, ces dernières années, d'énormes masses de matières grasses solidifiées ont bloqué les égouts de plusieurs villes, provoquant parfois des inondations. À Londres, en 2013, des ouvriers ont dégagé une montagne graisseuse de 15 tonnes, dure comme du béton.

Avec la traditionnelle dinde de Noël, ses patates sautées et ses choux de Bruxelles gorgés de beurre, des milliers de tonnes de lipides pourraient finir dans les égouts pendant le réveillon. «Tout le monde adore se faire plaisir à Noël, mais s'il vous plaît, ne jetez pas de la graisse chaude dans l'évier», a plaidé une porte-parole de Severn Trent Water. Cette compagnie a envoyé un avis à 3,7 millions de clients, offrant même des «pots à graillon» pour recueillir les matières grasses afin de les jeter à la poubelle.

Une autre compagnie, Yorkshire Water, invite depuis 2014 les ménages à collecter les matières grasses pour en faire du biocarburant. D'après elle, les 110 000 tonnes d'huiles jetées aux égouts chaque année pourraient produire de l'énergie pour autant de foyers pendant un an.

(L'essentiel/arg)

Ton opinion