Opération de police – Le FBI sauve 168 enfants de la prostitution
Publié

Opération de policeLe FBI sauve 168 enfants de la prostitution

C'est dans le cadre d'une vaste opération, menée sur tout le territoire des États-Unis, que ces enfants ont été tirés des griffes de proxénètes, lesquels ont été arrêtés.

Ce coup de filet fait suite à une vaste opération du FBI menée dans une centaine de villes.

Ce coup de filet fait suite à une vaste opération du FBI menée dans une centaine de villes.

AFP

Cent soixante-huit enfants se livrant à la prostitution ont été retrouvés et 281 proxénètes ont été arrêtés, la semaine dernière, aux États-Unis, a annoncé lundi le ministère de la Justice. Ce coup de filet fait suite à une vaste opération du FBI menée dans une centaine de villes. «Chaque enfant mérite d'être sain et sauf. Par des mesures comme cette opération à travers le pays, nous pouvons mettre fin au cycle de la victimisation», a déclaré le directeur du FBI, James Comey.

«Les trafiquants d'enfants prostitués créent un cauchemar éveillé pour ces victimes adolescentes», a renchéri Leslie Caldwell, ministre adjointe de la Justice. «Cette opération met les trafiquants derrière les barreaux et sauve les enfants de ce cauchemar, afin qu'ils puissent recommencer à vivre leur enfance», a-t-elle ajouté.

Près de 1 500 condamnations depuis 2003

Cette opération, lancée en 2003 dans le cadre de l'Initiative nationale sur l'innocence perdue, en est à sa troisième étape. Au total, elle a permis de retrouver près de 3 600 enfants faisant le trottoir dans les rues américaines, de condamner 1 450 personnes à de longues peines, dont 14 réclusions à perpétuité, et de saisir plus de 3,1 millions de dollars, selon un communiqué.

La semaine dernière, le plus grand nombre d'arrestations et de victimes retrouvées ont eu lieu à Atlanta, en Géorgie, à Cleveland, dans l'Ohio, à Los Angeles ou encore à Sacramento, en Californie. Les trafics d'enfants sont en général repérés par les forces de l'ordre. Celles-ci ciblent en priorité les haltes habituelles des poids lourds, les casinos ou encore les sites Internet de rencontres qui proposent des «escortes».

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion