Coupe de France – Le FC Metz qualifié dans la douleur face à Tours

Publié

Coupe de FranceLe FC Metz qualifié dans la douleur face à Tours

Le FC Metz a dû attendre la séance des tirs aux buts pour vaincre le dernier de Ligue 2, mercredi en 16es de finale de la Coupe de France.

Contre le dernier de Ligue 2, Metz ne s'est pas du tout montré souverain.

Contre le dernier de Ligue 2, Metz ne s'est pas du tout montré souverain.

AFP/Guillaume Souvant

Le FC Metz a eu toutes les peines du monde à dominer Tours. Avec une équipe largement remaniée, et notamment le Luxembourgeois Vincent Thill titulaire au coup d'envoi de la rencontre, le club lorrain a dû attendre les tirs aux buts pour venir à bout du dernier de Ligue 2 (0-0, 1-2 tab), mercredi lors des 16es de finale de la Coupe de France. Les Grenats valident donc leur ticket pour les 8es de finale de la compétition.

Lors du temps réglementaire puis de la prolongation, aucune équipe n'est parvenue à faire trembler les filets (0-0). Il a fallu attendre les penalties pour forcer la décision. Dans cet exercice, les joueurs ne se sont pas montrés adroits du tout: Metz a manqué deux tirs sur quatre, Tours quatre sur cinq! Le club lorrain peut donc remercier son gardien Quentin Beunardeau. L'habituel troisième gardien s'est montré «impeccable», comme l'a écrit le club sur Twitter après la rencontre.

Lyon et le PSG passent

Le choc de la soirée, entre Monaco et Lyon, a viré à l'avantage des visiteurs (2-3). Stevan Jovetic a ouvert le score, mais Lyon a pris le large par Bertrand Traoré, Mariano Diaz (doublé). Rony Lopes a redonné de l'espoir aux siens en fin de match. Les Lyonnais enchaînent une seconde victoire de prestige cette semaine après celle face au PSG (2-1) dimanche en championnat.

En fin d'après-midi, le PSG avait dominé Guingamp (4-2). Cette victoire permet au PSG de se rassurer en partie après la défaite à Lyon (2-1) en championnat dimanche. Les deux penalties concédés et le manque de réussite de Cavani ternissent toutefois la copie, même si Paris pourra invoquer les grands absents du jour, Neymar, Mbappé et Verratti. Le PSG a rapidement pris le jeu à son compte avec une série d'occasions, concrétisées de la tête par Adrien Rabiot (20e).

Face à des Guingampais apathiques, les Parisiens ont ensuite profité d'un but contre son camp de Lucas Deaux (25e). Puis ont enfoncé le clou par Pastore (64e), titulaire d'un soir en l'absence de Verratti et plutôt convaincant, et Marquinhos (89e). Mais ils auraient dû tuer le match plus tôt et ne pas laisser les Bretons espérer grâce aux penalties inscrits par Marcus Thuram (33e) et Yeni Ngbakoto (75e).

(L'essentiel)

Coupe de France

16e de finale

Mardi

Nantes (L1) - Auxerre (L2) 3-4

Granville (N2) - Concarneau (N1) 3-2 ap

Bourg-en-Bresse (L2) - Toulouse (L1) 2-0

Stade Briochin (N2) - Lens (L2) 0-1

Châteauroux (L2) - Chambly (N1) 1-1 (3-4 tab)

Colomiers (N2) - Sochaux (L2) 1-2

Canet-en-Roussillon (N3) - Caen (L1) 1-1 (3-4 tab)

Épinal (N2) - Marseille (L1) 0-2

Mercredi

Montpellier (L1) - Lorient (L2) 4-3

Biesheim (N3) - Grenoble (N1) 2-2 (0-3 tab)

Troyes (L1) - Saint-Étienne (L1) 1-1 (4-3 tab)

Tours (L2) - Metz (L1) 0-0 (1-2 tab)

Saint-Lô (N3) - Les Herbiers (N1) 1-2

PSG (L1) - Guingamp (L1) 4-2

Monaco (L1) - Lyon (L1) 2-3

Jeudi

Strasbourg (L1) - Lille (L1)

Ton opinion