Littérature au Luxembourg – Le «fils de Rousseau» lui offre le 1er prix littéraire

Publié

Littérature au LuxembourgLe «fils de Rousseau» lui offre le 1er prix littéraire

LUXEMBOURG - Claude Schmit a décroché le
1er prix au concours littéraire. Déjà une consécration pour son troisième roman.

Le Luxembourgeois Claude Schmit a remporté le prix littéraire.

Le Luxembourgeois Claude Schmit a remporté le prix littéraire.

Editpress

L’histoire débute dans les années 1760. Émile, orphelin de 15 ans, rencontre Rousseau. Il est convaincu d’être son fils. Il devient ensuite bibliothécaire, espion, faussaire, confident du marquis de Sade, qu’il escroque, ami de Mozart, admirateur de Casanova, amant d’une duchesse... Il échappe même, pendant la Révolution française, à la guillotine en clamant qu’il est le fils de Rousseau.

Cette «histoire rocambolesque» est née dans l’imagination de Claude Schmit et elle lui a valu le 1er prix au Concours national de littérature. «Ce prix, c’est une reconnaissance très importante, la confirmation d’une vocation», se réjouit l’auteur, qui s’est lancé dans l’écriture il y a cinq ans. Son premier roman, «La tristesse du hibou», lui avait d’ailleurs déjà valu une mention au concours littéraire. «C’était un polar philosophique, rappelle Claude Schmit. Le deuxième, "Elle dit seulement: Viens!", aussi. “Elle” désigne la mort».

Ancien professeur de philosophie, il tire une partie de son inspiration de son parcours. «L’imagination fertile, ça me vient des années que j’ai passées dans le théâtre, comme comédien, metteur en scène...». Son premier livre, il dit l’avoir écrit «un peu comme un jeu...». Mais à présent, «je me laisse happer par l’histoire, je travaille bien plus concentré». «Émile. Un Enfant des Lumières» devrait être publié aux éditions Phi, très prochainement. Si tout va bien, avant les journées du livre de Walferdange, à la mi-novembre.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion