Interview – «Le foot est en état d'urgence»

Publié

Interview«Le foot est en état d'urgence»

L'ancien président de la FLF Henri Roemer sera candidat, samedi, au
conseil d'administration.

Henri Roemer veut du changement pour le foot grand-ducal.

Henri Roemer veut du changement pour le foot grand-ducal.

Gerry Schmit

L'essentiel: Pourquoi revenir aux affaires?

Henri Roemer: J'ai fait une pause pour laisser les gens en place travailler. Mais là, il faut que les choses bougent.

C'est-à-dire?

Il n'y a plus de discussions, plus de nouvelles idées pour faire avancer les choses. Il faut un nouveau débat car le foot luxembourgeois perd de son attractivité. Les spectateurs délaissent les stades et les bénévoles aussi.

Quelles sont vos idées?

Le foot luxembourgeois est en état d'urgence. Il faut que le championnat redevienne fascinant, avec la mise en place de play-offs comme au basket par exemple. Il faut discuter avec les clubs pour trouver des solutions. Mon souhait est aussi de voir s'ouvrir des centres de formation régionaux gérés par les clubs.

En tant que président de Wiltz, quel est votre avis sur la polémique de l'arbitrage?

Il faut revoir toute la formation des arbitres et insister sur un renouveau du dialogue entre tous les acteurs du foot.

Quel regard portez-vous sur les deux candidats à la présidence, Paul Philipp, le président sortant, et Yves Bourgnon?

Je trouve que Bourgnon se prononce pour des réformes en profondeur et comme je ne suis pas pour la continuité prônée par Paul Philipp...

Philippe Di Filippo

Ton opinion