Premières observations – Le frelon asiatique bien présent au Luxembourg
Publié

Premières observationsLe frelon asiatique bien présent au Luxembourg

LUXEMBOURG - Le frelon asiatique à pattes jaunes, présent en France depuis 2004, a officiellement été détecté au Grand-Duché, ces derniers jours.

Le frelon asiatique (à droite) ne doit pas être confondu avec le frelon européen (à gauche).

Le frelon asiatique (à droite) ne doit pas être confondu avec le frelon européen (à gauche).

Administration de la nature et des forêts/Vc et Vv Eric Darrouzet_sharpened

Le frelon asiatique à pattes jaunes, appelé scientifiquement Vespa velutina nigrithorax, est présent en Europe, depuis de nombreuses années. Introduit accidentellement en France en 2004, il a depuis élu domicile dans différentes zones du Portugal jusqu'au nord de l'Allemagne. Alors qu'il n'avait jamais été officiellement observé au Luxembourg, c'est chose faite depuis quelques jours, a fait savoir lundi l'Administration de la nature et des forêts.

Les autorités ne mentionnent pas de date précise mais indiquent «septembre 2020». En revanche on sait que l'insecte a été vu «d’abord dans la localité de Junglinster et ensuite à Ingeldorf et Esch/Alzette». Le frelon asiatique à pattes jaunes est de petite taille, avec «un corps plus sombre», et il «n’est généralement pas agressif». «Tant qu’on ne s’approche pas de son nid à moins de cinq mètres, le risque de piqûre reste négligeable», indique l'Administration de la nature et des forêts. À noter que une piqûre de frelon asiatique est plus douloureuse que celle d’une guêpe ou d’une abeille, mais pas plus dangereuse, indique santemagazine.fr. Sauf en cas de piqûres multiples ou d’allergie au venin d'hyménoptère.

Un prédateur pour les ruches

Sa présence peut néanmoins comporter des risques et notamment le fait que ce frelon est un prédateur pour les ruches d'abeilles. «Dans les mois à venir, un plan d’action sera élaboré en collaboration avec les acteurs concernés pour limiter les nuisances de l’espèce et son expansion sur le territoire luxembourgeois», font savoir les autorités dans leur communiqué.

Quiconque observerait cet insecte au Luxembourg est invité à le signaler à l'adresse vespa@neobiota.lu, en indiquant l'adresse ou les coordonnées géographiques du lieu d’observation et en joignant une photo pour permettre sa validation. La destruction éventuelle d'un nid doit uniquement se faire par un professionnel.

(nc/L'essentiel)

Ton opinion