Arsenal militaire – Le futur bombardier furtif chinois inquiète

Publié

Arsenal militaireLe futur bombardier furtif chinois inquiète

Des photographies publiées sur la Toile d'un avion présenté comme le premier bombardier furtif chinois suscitaient mercredi un vif intérêt chez les experts occidentaux.

Les clichés, apparus ces derniers jours sur des blogs d'initiés, ont vraisemblablement été pris sur la base aérienne de Chengdu (sud-ouest) où sont fabriqués les avions de combat nouvelle génération de l'armée de l'air chinoise. L'appareil photographié d'assez loin, un biréacteur de combat très profilé, serait selon des sources militaires chinoises citées par la presse japonaise, l'avion furtif Chengdu "J-20".

Ce modèle est considéré comme la réponse chinoise au chasseur furtif F-22A "Raptor" de l'US Air Force. Les États-Unis sont actuellement le seul pays au monde à disposer d'un chasseur-bombardier furtif opérationnel. "Tout en s'efforçant d'avancer ses pions dans l'océan (Pacifique), l'armée chinoise réalise une modernisation rapide de ses forces aériennes", a estimé le quotidien Asahi Shimbun. "Cela est susceptible d'affecter l'équilibre militaire en Asie orientale".

Source "d'inquiétude" pour la communauté internationale

La Chine, dotée de la plus grande armée de la planète (l'Armée populaire de libération) et d'un arsenal nucléaire, a le deuxième budget de défense du monde après les États-Unis, budget qui progresse plus rapidement que le PNB, ce qui suscite des craintes chez certains pays voisins. La semaine dernière, le ministre chinois de la Défense a affirmé que l'armée chinoise allait encore "accélérer" sa modernisation, en s'appuyant sur ses ressources propres et sans solliciter l'aide des pays étrangers.

La puissance militaire chinoise représente une source "d'inquiétude" pour l'Asie orientale et la communauté internationale, a estimé le mois dernier le gouvernement japonais. Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates effectuera la semaine prochaine une visite en Chine.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion