Euromillions – Le gagnant des 200 millions d'euros va aider les hôpitaux
Publié

EuromillionsLe gagnant des 200 millions d'euros va aider les hôpitaux

L'heureux lauréat du jackpot historique de l'EuroMillions projette de créer sa propre fondation, pour soutenir les établissements hospitaliers.

A person holds an Euromillions lottery ticket on november 14, 2012 in Nice. A lucky punter beat the French record for a Euromillions lottery today, winning a staggering 169,837,010 euros (almost $216 million), enough to buy nearly four tonnes of gold. The sole winner of the draw beats the former French record, won by a man in Calvados last year, by over seven million euros.   AFP PHOTO / VALERY HACHE (Photo by VALERY HACHE / AFP)

A person holds an Euromillions lottery ticket on november 14, 2012 in Nice. A lucky punter beat the French record for a Euromillions lottery today, winning a staggering 169,837,010 euros (almost $216 million), enough to buy nearly four tonnes of gold. The sole winner of the draw beats the former French record, won by a man in Calvados last year, by over seven million euros. AFP PHOTO / VALERY HACHE (Photo by VALERY HACHE / AFP)

AFP/Valery Hache

Selon Le Parisien, le gagnant du jackpot de l'EuroMillions, le 11 décembre dernier, a récupéré son gain et a une idée bien précise sur la façon dont il va dépenser ses 200 millions d'euros, soit le plus gros gain de l'histoire du jeu. L'homme, un retraité qui vit dans le sud de la France, a l'intention de créer sa propre fondation pour venir en aide aux hôpitaux, touchés par la crise du Covid.

La FDJ a fourni quelques précisions sur le profil du lauréat. Joueur occasionnel, il avait créé son compte sur Internet en mars et jouait avant cela dans un point de vente. Il ne tentait sa chance que lors des jackpots exceptionnels. Sa stratégie? Combiner numéros fétiches et numéros aléatoires. «Quand l'argent tombe du ciel, il faut en faire quelque chose et aider ceux qui n'ont pas de chance. Sinon, ça n'a pas de sens», a-t-il déclaré.

Pour rappel, lors du tirage historique du 11 décembre dernier, ce parieur avait coché les cinq bons numéros (6, 9, 13, 24, 41) et les deux bonnes étoiles (3 et 12). Il avait une chance sur un peu plus de 140 millions de trouver la bonne combinaison...

(pp/L'essentiel)

Ton opinion