Un Mosellan était en lice – Le Gault et Millau a sacré Michel Portos
Publié

Un Mosellan était en liceLe Gault et Millau a sacré Michel Portos

Le Marseillais Michel Portos, installé depuis neuf ans au Saint James, à Bouliac, près de Bordeaux, a été désigné cuisinier de l'année 2012 par le guide «Gault et Millau».

Ce cuisinier au physique sec, fines lunettes cachant un regard malicieux, aussi connu pour sa sensibilité à fleur de peau que pour son humour décapant, compte déjà deux macarons Michelin.

Outre Michel Portos, le guide avait «nominé» deux autres chefs pouvant prétendre à la place de meilleur cuisinier de l'année: Benoît Bernard, chef de La Laiterie, à Lambersart (Nord) et Philippe Labbé, de L'Abeille, à Paris. Le club très fermé des «cinq toques», le maximum, compte désormais douze membres avec l'addition cette année de Jean-Luc Rabanel en Arles. Dans les six «Grands de demain», figure un Mosellan. Il s'agit de Loïc Villemin, du restaurant Toya, à Faulquemont.

Ton opinion