Aux Etats-Unis – Le geste rare d'un élève doué scotche son prof

Publié

Aux États-UnisLe geste rare d'un élève doué scotche son prof

En bas d'une copie d'examen d'histoire, un lycéen a demandé à son enseignant d'attribuer ses points de bonus à l'élève qui aura obtenu la plus mauvaise note.

L'enseignant est resté bouche bée en lisant cela.

L'enseignant est resté bouche bée en lisant cela.

Facebook

Winston Lee travaille comme enseignant au lycée central du comté de Letcher (Kentucky). Il était en train de corriger un test soumis à ses lycéens de 16-17 ans sur la Seconde Guerre mondiale quand une astérisque, dessinée au bas d'une des copies, a attiré son regard. À côté, l'élève avait écrit: «Si vous êtes d'accord, pouvez-vous donner mes points de bonus à l'élève qui aura fait la note la plus basse?».

L'enseignant est resté bouche bée, lui qui est plutôt habitué à voir ses protégés se démener pour grappiller le moindre petit point pouvant améliorer leur propre note. «Il voulait abandonner ce qu'il avait acquis si aveuglément. J'ai pris cela comme un acte de compassion, d'amour et de gentillesse de la part d'un jeune. Un geste que la plupart des gens considéreraient comme rare», raconte Winston Lee à KMOV4.

«Je voulais juste honorer la demande de cet étudiant»

Touché par la demande du lycéen, l'enseignant l'a partagée sur Facebook, le 21 février dernier. La publication a remporté un succès considérable, les internautes se précipitant pour saluer l'initiative de l'étudiant. Le prof a accepté d'offrir ces fameux points supplémentaires à l'élève qui avait le moins bien réussi le test d'histoire. Du coup, grâce à la générosité de son camarade, le lycéen qui avait raté son examen a finalement réussi de justesse.

Parmi la pluie de commentaires élogieux, certains internautes ont tout de même remis en question la décision de l'enseignant. «Une proposition pour aider les élèves en difficulté à mieux apprendre aurait été plus appropriée», a réagi l'un d'entre eux. «Les notes prouvent qu'ils ont appris quelque chose, alors que là ce n'était pas le cas», a estimé un autre utilisateur de Facebook.

Quoi qu'il en soit, Winston Lee ne regrette rien. «Je voulais juste honorer la demande de cet étudiant. J'ai senti qu'il avait gagné le droit de donner ses points parce que c'était un geste tellement incroyable», argumente le professeur. L'Américain espère que son histoire servira d'exemple et inspirera d'autres jeunes gens.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion