Réforme des bourses – «Le gouvernement doit amender le projet de loi»
Publié

Réforme des bourses«Le gouvernement doit amender le projet de loi»

LUXEMBOURG - La Chambre des salariés demande au gouvernement de revoir son texte sur les aides aux étudiants. Elle réclame, entre autres, que le montant de base passe de 2 000 à 4 500 euros.

La Chambre des salariés réclame que le texte de loi sur les bourses soit revu.

La Chambre des salariés réclame que le texte de loi sur les bourses soit revu.

Editpress

La réforme des bourses ne fait décidément pas l'unanimité. Deux pétitions électroniques ont été lancées pour qu'elle soit revue, les élèves comptent descendre dans la rue et ce jeudi c'est au tour de la Chambre des salariés de la critiquer. Selon elle, «les montants et les modalités doivent être rediscutés».

Pour rappel, le texte présenté fin février par Claude Meisch, ministre DP de l'Éducation, prévoit que le montant annuel de base versé à chaque étudiant soit de 2 000 euros par an. La Chambre des salariés réclame que ce montant soit augmenté à 4 500 euros. Cette réforme prévoit également 2 000 euros supplémentaires pour les élèves qui iront étudier à l'étranger. Pour la Chambre des salariés, ce critère de mobilité, «source de nouvelles discriminations», doit être revu, car le coût de la vie varie beaucoup d'une ville à l'autre.

Dernière chose qui doit être remaniée: les critères sociaux. Jean-Claude Reding, président de la Chambre des salariés, a peur que «cette réforme nuise au classes moyennes et aux plus pauvres» et il réclame que tous les revenus (du travail, locatif, etc.) soient pris en compte dans le calcul de l'aide financière. Il demande également à ce qu'en plus du revenu, le nombre d'enfants à charge soit de nouveau pris en compte, comme avant 2010. Et Jean-Claude Reding d'«espérer que la grève de demain fera réfléchir le gouvernement pour amender ce projet de loi».

(fr/L'essentiel avec JG)

Ton opinion