Nominations politiques – Le gouvernement impose 40% de femmes

Publié

Nominations politiquesLe gouvernement impose 40% de femmes

LUXEMBOURG - Plusieurs mesures devraient permettre d'améliorer l'équilibre hommes/femmes dans les organes politiques et économiques, a annoncé la ministre Lydia Mutsch ce mardi matin.

La ministre de l'Égalité des chances Lydia Mutsch a annoncé onze mesures ce mardi matin.

La ministre de l'Égalité des chances Lydia Mutsch a annoncé onze mesures ce mardi matin.

Editpress

L'objectif de 40% de représentation de femmes, fixé par le gouvernement pour les organes politiques et économiques du pays, devrait être fixé ce mardi après-midi au Conseil de gouvernement. Les nominations se feront sur base d'un dossier présenté par la ministre de tutelle.

Un bilan sera fait dans cinq ans pour évaluer l'impact des mesures. Avec cet objectif, le gouvernement cherche aussi à sensibiliser les entreprises du secteur privé à encourager plus d'égalité. Une égalité qui ne vise pas spécifiquement les femmes mais le «sexe le moins représenté», précise le ministère de l'Égalité des chances.

Mais actuellement, la représentativité féminine reste faible. Dans les conseils d'administration, son taux varie entre 11% (pour les sociétés cotées en bourse) et 20% (dans les établissements publics). Dans le domaine politique, les femmes sont légèrement mieux représentées, mais la proportion reste loin des 40% souhaité.

Pour réduire cet écart, les partis politiques seront obligés de garantir un quota de 40% de femmes sur leurs listes, à partir des prochaines élections législatives, sans quoi des sanctions financières seront appliquées.

(L'essentiel)

Ton opinion