Au Luxembourg – Le GSM au volant, ce sera bientôt 4 points!

Publié

Au LuxembourgLe GSM au volant, ce sera bientôt 4 points!

LUXEMBOURG - La Sécurité routière lance une campagne contre l’utilisation du GSM. Une infraction qui sera sanctionnée plus durement à partir de 2021.

Le fait d'écrire des mails ou des SMS en conduisant est particulièrement dangereux.

Le fait d'écrire des mails ou des SMS en conduisant est particulièrement dangereux.

«Au volant, le mobile est aussi dangereux que l’alcool». Avec ce slogan-choc, la Sécurité routière ASBL espère faire évoluer le regard de la population sur une infraction pas toujours prise au sérieux. «Et pourtant, l’inattention est désormais considérée comme la deuxième cause d’accidents mortels et graves d’après plusieurs études européennes. Il n’y a aucune raison de penser que le Luxembourg est différent», explique Paul Hammelmann, président de la Sécurité routière, qui réclame davantage de sanctions.

Un vœu bientôt exaucé puisque le plan d’action Sécurité routière du gouvernement prévoit à partir de 2021 un retrait de quatre points sur le permis de conduire, au lieu de deux actuellement, en cas d’utilisation du GSM. Le tout accompagné d’une amende de 145 euros.

«Interdire les kits mains libres»

«Il faudrait également durcir les contrôles, mais c’est une infraction difficile à identifier». Difficile à identifier, mais qui concerne tous les usagers de la route, et notamment les piétons de moins en moins attentifs à la circulation. Au volant, quelques chiffres détaillés par la Sécurité routière ont de quoi effrayer. À 50 km/h, cinq secondes d’inattention représentent une distance de 75 mètres parcourus sans maîtriser le véhicule. À 130 km/h sur l’autoroute, la distance grimpe à 195 m.

Dans le viseur de l’association, la lecture et l’écriture de SMS constituent le plus grand danger. Mais il n’est pas le seul. Et les kits mains libres et autres systèmes Bluetooth ne sont pas sans risque non plus. «Le conducteur n’est pas concentré et son interlocuteur n’est pas à côté de lui pour stopper la conversation, en cas de danger sur la route. Il faudrait également les interdire», conclut Paul Hammelmann.


(Thomas Holzer/L'essentiel)

145 amendes en une semaine

La police a effectué des opérations de contrôle ciblées sur l'utilisation du GSM au volant, tout au long de la semaine passée. Au total, 145 avertissements taxés ont été dressés entre le 24 et le 30 juin dernier. À noter que 46 irrégularités, concernant les papiers du véhicule, ont également été constatées par les agents.

Ton opinion