Gaza: Le Hamas annonce avoir exécuté cinq Palestiniens

Publié

GazaLe Hamas annonce avoir exécuté cinq Palestiniens

Selon le mouvement islamiste, au pouvoir dans la bande de Gaza, deux des cinq personnes mises à mort dimanche matin ont été condamnées pour «collaboration» avec Israël.

Selon le Hamas, les espions à la solde d’Israël auraient notamment fourni des renseignements sur «l’emplacement de sites de fabrication et de lancements de roquettes».

Selon le Hamas, les espions à la solde d’Israël auraient notamment fourni des renseignements sur «l’emplacement de sites de fabrication et de lancements de roquettes».

Photo d’illustration/AFP

Le mouvement islamiste armé Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a annoncé l’exécution de cinq Palestiniens. «Dimanche matin, la sentence de peine de mort été exécutée contre deux condamnés pour collaboration avec l’occupation (ndlr: nom donné par ce mouvement à Israël) et trois autres dans des affaires pénales», affirme dans un communiqué le Hamas, assurant que les condamnés «avaient obtenu au préalable leur plein droit de se défendre» devant la justice locale.

Le Ministère de l’intérieur de la bande de Gaza, territoire palestinien de 2,3 millions d’habitants sous contrôle depuis 2007 du Hamas, a fourni l’année de naissance et des détails sur chacun des cas, mais n’a pas révélé l’identité des cinq Palestiniens. Les deux personnes exécutées pour collaboration avec Israël sont deux hommes, nés respectivement en 1968 et 1978. Le plus âgé des deux, un habitant de Khan Younès (sud), a été condamné par la justice locale pour avoir fourni, à partir de 1991, à Israël des «informations sur des membres de la résistance, leurs lieux de résidence» et sur «l’emplacement de sites de fabrication et de lancements de roquettes», selon le Hamas.

Le second a pour sa part été condamné pour avoir fourni à Israël à partir de 2001 des «renseignements» ayant «conduit au ciblage et au martyr (ndlr: mort) de citoyens» par les forces israéliennes, poursuit le Hamas, sans nommer les personnes qui auraient été abattues par le fait de cette éventuelle fuite d’information. Les trois autres personnes exécutées avaient été condamnées par le passé pour meurtre, conclut le Ministère de l’intérieur du Hamas dans son communiqué.

(AFP)

Ton opinion