Mise en garde – Le «Ice Bucket Challenge» serait dangereux

Publié

Mise en gardeLe «Ice Bucket Challenge» serait dangereux

L'association japonaise des personnes atteintes de la sclérose latérale amyotrophique a mis en garde contre les excès potentiellement dangereux de ce phénomène mondial.

Depuis juillet, des dizaines de milliers de personnes dans le monde, connues ou non, se sont versé une bassine d'eau glacée sur la tête.

Depuis juillet, des dizaines de milliers de personnes dans le monde, connues ou non, se sont versé une bassine d'eau glacée sur la tête.

Reuters

L'association japonaise des personnes atteintes de la sclérose latérale amyotrophique (SLA) a remercié mardi les personnes qui ont relevé le défi du seau d'eau glacée en accompagnant leur geste d'un don, mais a dans le même temps mis en garde contre les excès potentiellement dangereux de ce phénomène mondial. «Depuis deux semaines, l'Association SLA du Japon reçoit énormément de soutien», a reconnu l'organisme qui a organisé mardi une conférence de presse au ministère de la Santé. Mais «nous entendons aussi s'élever des voix qui se demandent si certains ne le font pas pour mettre en avant leur propre personne, d'autres qui exigent que cela cesse car des enfants sont forcés de le faire par brimades ou parce que cela ressemble désormais au phénomène des courriels en chaîne».

Dans ces conditions, l'association dit être dans une position inconfortable et demande à ce que cette campagne caritative qui se propage par Internet n'aboutisse pas à des actions dangereuses qui iraient à l'encontre même du but recherché. Elle dit espérer que la SLA, une maladie rare, soit surtout mieux connue et que les recherches puissent avancer. Elle souhaite aussi que d'autres pathologies orphelines puissent bénéficier également d'une meilleure compréhension et d'un plus grand soutien.

Depuis juillet, des dizaines de milliers de personnes dans le monde, connues ou non, se sont versé une bassine d'eau glacée sur la tête en signe de soutien pour aider les malades de la SLA et faire progresser la recherche. Elles postent la vidéo probante sur les réseaux sociaux, en défiant d'autres de les imiter, et accompagnent leur geste d'un don. L'association japonaise dit avoir ainsi récolté de son côté 27,47 millions de yens (200 000 euros) entre les 18 et 31 août, quatre fois plus que d'habitude en un an. Mais cette somme considérable la met un peu dans l'embarras: «Quand cela se sera un peu calmé, nous dirons concrètement ce que nous allons faire de cet argent».

(L'essentiel/AFP)

La sclérose latérale amyotrophique

La SLA (parfois appelée maladie de Charcot) se traduit par une mort progressive des motoneurones qui commandent les muscles. Cela provoque une atrophie musculaire et l'invalidité de façon plus ou moins progressive. Le Japon est un pays qui est également très préoccupé par cette pathologie le plus souvent sporadique. Y sont régulièrement annoncées des avancées en matière de recherche, mais pour le moment ni les causes exactes ni le mécanisme de la SLA ne sont parfaitement connus.

Ton opinion