Liseuses numérique – Le Japon entre dans la bataille
Publié

Liseuses numériqueLe Japon entre dans la bataille

Pour arracher des lecteurs scotchés au papier, une bataille de livres numériques est en train de secouer le Japon.

Président de Rakuten, Hiroshi Mikitani a présenté la Kobo, liseuse électronique à moins de 80 euros.

Président de Rakuten, Hiroshi Mikitani a présenté la Kobo, liseuse électronique à moins de 80 euros.

AFP

Le gérant de la plus vaste galerie marchande en ligne japonaise, Rakuten, lance une nouvelle liseuse électronique, espérant couper l'herbe sous le pied de son rival Amazon.

Pour Rakuten, le potentiel au Japon est énorme, mais il reste à exploiter. Les tentatives précédentes n'ont pas réussi à faire réellement décoller les ventes de livres électroniques, même si Sony, Sharp ou Fujitsu ont depuis des mois ouvert la voie. Pour moins de 80 euros, la liseuse Kobo de Rakuten espère bouleverser la donne, avant d'être rejointe, plus tard dans l'année, par une version nippone du Kindle d'Amazon, meneur sur le marché international de l'e-book.

Paradoxalement, les technophiles japonais semblent plus rétifs que les Américains ou les Européens à la lecture sur support électronique. Une anomalie qui découle de la puissance de l'industrie de l'édition locale, couplée à une singularité linguistique (écriture mêlant idéogrammes et syllabaires, de haut en bas et de droite à gauche). Au Japon, les ventes de livres et périodiques sont de 20 milliards d'euros par an.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion