A Paris – Le jihadiste Peter Cherif a été placé en détention

Publié

À ParisLe jihadiste Peter Cherif a été placé en détention

Le possible commanditaire de l'attentat contre «Charlie Hebdo» était en garde à vue depuis dimanche. Il devra exécuter une peine de prison prononcée il y a 5 ans.

L'un des djihadistes français les plus recherchés au monde, Peter Cherif, condamné en 2011 à cinq ans de prison pour avoir combattu en Irak en 2004, a été déféré dans la nuit de mercredi à jeudi en vue de l'exécution de cette peine et d'une nouvelle mise en examen.

Ce Français de 36 ans, proche des frères Kouachi, auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015, a été arrêté à Djibouti, le 16 décembre. Une belle prise pour les services antiterroristes qui le recherchaient depuis sa disparition au dernier jour de son procès à Paris, où il était jugé pour avoir rejoint les rangs d'Al-Qaïda.

Mise en examen

Il doit également être présenté jeudi à un juge d'instruction, dans le cadre d'une nouvelle information judiciaire, et le parquet a indiqué avoir requis sa mise en examen pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle» ainsi que son placement en détention provisoire.

Cette information judiciaire est consécutive à une enquête préliminaire ouverte en 2017. Selon une source proche du dossier, cette dernière visait le séjour et les activités de Peter Cherif au Yémen, où il était devenu un cadre d'Al-Qaïda, dans la péninsule arabique (Aqpa).

Celui, qui est aussi connu sous le nom de guerre répandu d'«Abou Hamza», avait été inscrit en septembre 2015 par les États-Unis sur leur liste noire des «combattants terroristes étrangers».

Une semaine après son arrestation à Djibouti, il a été expulsé samedi soir par les autorités locales et placé en garde à vue dimanche, dès son arrivée en France, où il a été réceptionné à l'aube par les policiers de la DGSI (Direction générale de la sécurité Intérieure). Selon la présidence djiboutienne, Peter Cherif était arrivé à Djibouti par voie maritime via la ville côtière d'Obock, en provenance du Yémen, en possession de fausses pièces d'identité.

Proche des frères Kouachi

Proche des frères Kouachi, les auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, Peter Cherif est considéré comme une précieuse source d'informations pour les services de renseignements occidentaux comme pour la justice française. Il a fait valoir son droit au silence au début de sa garde à vue, a précisé à l'AFP une autre source proche du dossier.

En raison de ses liens avec les frères Kouachi, le nom de Peter Cherif apparaît dans l'enquête sur les attentats de janvier 2015 (Charlie Hebdo, Montrouge, Hyper Cacher), qui ont fait 17 morts. Mais s'il a pu être présenté par certains médias comme un «possible commanditaire» de ces attentats, Peter Cherif ne fait l'objet d'aucun mandat d'arrêt dans ce dossier.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion